AccueilATPNadal touche le Graal

Nadal touche le Graal

-

Après 160 semaines de lutte acharnée avec Roger Federer, l’Espagnol est devenu n°1 mondial ce lundi 18 août 2008. Il est le 24ème joueur de l’ère Open à toucher du doigt cet honneur.

Il en rêvait depuis toujours. Il y pensait depuis le 25 Juillet 2005, date à la quelle il s’est calé dans la roue de Roger Federer, à la seconde place du clas­se­ment ATP. Trois ans et 160 semaines plus tard, le Majorquin touche enfin au but, au terme d’une année 2008 excep­tion­nelle de constance, de régu­la­rité, et de titres accumulés. 

L’adoubement du cheva­lier Nadal n’est pas dû à la baisse de régime de son éternel rival. Pour s’en convaincre, il suffit de voir le parcours 2008 du petit enfant de Manacor. Celui que l’on présen­tait il y a encore un an comme un « joueur de terre battue » a accompli beau­coup de progrès et réalisé des belles perfor­mances, sur toutes les surfaces.

Demi‐finaliste à l’Open d’Australie, battu par Jo‐Wilfried Tsonga, Rafael Nadal réali­sait un parcours solide sur les Masters Series du début de saison sur dur, puis­qu’il a atteint la demi‐finale à Indian Wells et la finale à Miami, battant au passage des joueurs comme Tsonga, et James Blake par deux fois.
Puis il enchaîne sur la saison sur terre battue, son jardin, en s’im­po­sant à Monte‐Carlo, Barcelone et Hambourg. Entre‐temps, il avait connu sa seule « contre‐performance » en s’in­cli­nant dès son entrée en lice à Rome, face à Juan Carlos Ferrero (7–5, 6–1). Cela n’empêchait pas le Majorquin de gagner son quatrième Roland Garros consécutif.

La saison sur gazon confirma que Nadal est devenu un GRAND joueur, multi‐surface. Une victoire au Queen’s, puis l’avè­ne­ment à Wimbledon, une première pour un Espagnol dans l’ère Open, qui mit fin au règne et rêves de Roger Federer. Nadal devint ce jour là le premier joueur à avoir réalisé le doublé Roland‐Garros/Wimbledon depuis 1980 et un certain Bjorn Borg.

Et ce n’était pas terminé, puisque l’Espagnol conti­nuait son excep­tion­nelle saison en s’im­po­sant à Toronto, puis aux Jeux Olympiques. Au total, Nadal a disputé cette année 16 tour­nois, atteint 10 finales et remporté 8 titres.

« Même dans mes rêves les plus fous je ne peux pas réaliser ce que j’ai réussi cette année », a déclaré le Majorquin sur le site Internet de l’ATP. « Je joue une saison incroyable, il n’y a aucun doute là‐dessus. Etre désor­mais n°1 procure un grand senti­ment de joie, évidem­ment. Mais ce senti­ment ne change en fait pas grand‐chose par rapport aux dernières années, lors desquelles j’ai très bien joué égale­ment. Je vais main­te­nant profiter de quelques jours avant de me concen­trer sur l’US Open ».

Article précé­dentLes n°1 en chiffres
Article suivantDel Potro renonce à New Haven
Instagram
Twitter