Accueil ATP Novak Djokovic : « Les Anglais sont trop gâtés »

Novak Djokovic : « Les Anglais sont trop gâtés »

-

Mené dans le deuxième set d’une demi‐finale à sens unique, Novak Djokovic avait pré­fé­ré aban­don­ner pré­tex­tant « un manque de récu­pé­ra­tion dû à des maux de gorge ». Cela n’a pour­tant pas empê­ché le Serbe de livrer quelques impres­sions sur le ten­nis britannique. 

Le n°3 mon­dial avait choi­si de jeter l’é­ponge après le break de Roger Federer (3–2) dans la deuxième manche de la demi‐finale de Monte‐Carlo. « J’ai mal à la gorge. J’ai eu des ver­tiges ces trois der­niers jours. » avait alors indi­qué Nole après‐match. « Après un moment, suite à des échanges plus longs, après cinq ou six jeux, j’ai com­men­cé à me sen­tir de pire en pire. Déjà à la fin du pre­mier set, j’ai pen­sé arrê­ter. Mais je vou­lais voir si cela allait si je conti­nuais. Cela n’en vaut pas la peine. Je n’ai que 20 ans. ». Et à 20 ans, le jeune Serbe a vite rebon­di. Après sa défaite, il a choi­si d’é­tu­dier de près le ten­nis d’outre‐manche. 

Le vain­queur du pre­mier Grand Chelem de la sai­son a livré une vision plu­tôt aus­tère du ten­nis anglo‐saxon au micro de la BBC. Djokovic a glis­sé quelques piques « so bri­tish » : « Au Royaume‐Uni, de nom­breux enfants sont un peu gâtés. Si vous béné­fi­ciez de condi­tions par­faites et que vous avez tout ce que vous vou­lez, vous ne pou­vez pas com­prendre ce que le ten­nis signi­fie vrai­ment ». Seul son ami Andy Murray semble trou­ver grâce à ses yeux : « Murray a la qua­li­té, le talent, le poten­tiel pour figu­rer dans le Top 5. […] Mais il y a une telle pres­sion sur lui, parce que la Grande‐Bretagne a déses­pé­ré­ment besoin d’un cham­pion ». L’Ecossais est actuel­le­ment 19ème mon­dial et le seul bri­tan­nique pré­sent dans les 200 meilleurs mondiaux.

Instagram
Twitter