Accueil ATP Novak Djokovic : « Personne n’est invin­cible, mais Nadal ne perd jamais ici »

Novak Djokovic : « Personne n’est invincible, mais Nadal ne perd jamais ici »

-

Novak Djokovic a par­lé du vent, du court cen­tral, de la pres­sion, de sa méforme phy­sique et de sa mau­vaise ges­tion tac­tique après sa défaite face à Nadal. Mais le Serbe a sur­tout recon­nu la supé­rio­ri­té de son adver­saire, une nou­velle fois impres­sion­nant en demi‐finale ce vendredi.

Quel bilan fais‐tu de cette défaite face à Nadal ?
J’ai fait beau­coup plus d’er­reurs que je n’au­rais dû. Il a mon­tré que, sur les points cru­ciaux, il est très bon men­ta­le­ment. On com­prend pour­quoi c’est le cham­pion en titre ici, à Roland Garros. D’un point de vue phy­sique, j’ai eu le temps de me repo­ser et de me pré­pa­rer, mais, sur le court, je ne me suis pas sen­ti très bien. Je pense que c’est la pres­sion, l’as­pect men­tal qu’il faut conju­guer à la pré­pa­ra­tion phy­sique. Sur le court, il y avait beau­coup de stress, et bien évi­dem­ment, je ne me suis pas sen­ti à l’aise.

Et men­ta­le­ment, avais‐tu l’im­pres­sion de jouer Nadal chez lui ?
Oui, il est très lucide et très intel­li­gent, il se sent très bien sur ce court en terre bat­tue. Surtout ici, sur le court cen­tral, il est plus lent que les autres courts, que le Suzanne Lenglen et que le court 1. Le court cen­tral s’a­dapte par­fai­te­ment à son jeu. Tout le monde ne se rend pas compte de cela, mais c’est frus­trant quand on ne peut pas déco­cher de points gagnants. Mon jeu s’ar­ti­cule autour de l’a­gres­si­vi­té, il fal­lait que je lâche mes coups aujourd’­hui. En fait, mon jeu, c’est mettre la pres­sion sur mon adver­saire, mais sur ce court, c’est dur de mettre la pres­sion contre lui.

Que peut‐on faire contre ce Nadal‐là ?
Tout est pos­sible, mais de la façon dont il joue, c’est véri­ta­ble­ment dif­fi­cile. Il est favo­ri sur tous les matches, quel que soit le joueur. Il ne perd jamais ici ! Parfois, les gens se demandent s’il va perdre ou non… Bien sûr, tout est pos­sible, per­sonne n’est invin­cible mais, pour l’ins­tant, c’est lui qui domine. Comme vous pou­vez le voir, j’ai essayé de faire de mon mieux, mais je n’ai pas joué au niveau de ten­nis auquel je pou­vais m’at­tendre. J’aurais pu m’a­mé­lio­rer. Je pense que le meilleur joueur a gagné !

Comment expliques‐tu ton retour à la fin du troi­sième set, penses‐tu avoir un peu mieux com­pris son jeu ?
Oui, quand je joue contre Rafa, il faut être agres­sif, il faut que je joue mon jeu, c’est le meilleur joueur de défense du monde. Il joue chaque point comme si c’é­tait une balle de match, il donne beau­coup de lift à la balle, et il me mène la vie dure sur cette sur­face, par son lift, notam­ment lors­qu’il ouvre le court sur le côté revers. Il a joué avec beau­coup de luci­di­té et d’in­tel­li­gence. Il n’a pas fait beau­coup d’er­reurs directes, ce qui n’é­tait pas mon cas. Il faut faire preuve d’a­gres­si­vi­té, mais dans le même temps, res­ter calme. Il faut être fort men­ta­le­ment, mais être patient, et en même temps, il faut lâcher les coups. J’aurais dû aller plus sou­vent au filet, mais je ne l’ai pas fait !

Instagram
Twitter