Accueil ATP Patrice Dominguez : "Vive la double culture"

Patrice Dominguez : « Vive la double culture »

-

Pour nous, Patrice est revenu sur le match de Jo en demi-finale tout en se projetant sur la finale. Le DTN est confiant mais aussi très fier. Dernière info, c’est finalement France 3 qui retransmettra la rencontre. Sur la 2, c’était le jour du seigneur. Sur la une, le ballond rond après les cylindrées d’Auto-Moto.

Un match de fou, non ?

Oui, mais ce qui est admirable c’est le plan de jeu mis en place avec Eric. C’est en tout point remarquable. Jo a ouvert une brèche, une route pour terrasser Nadal, il a joué une filière courte, il a été agressif tout en restant relâché, cool. C’est impressionnant.

En plus c’est le bébé de la Fédé ?

Oui, on a toujours été derrière lui, on a toujours cru en lui.

Beaucoup de spécialistes disent : enfin un Français avec un gros service ?

Ils ont raison, et je leur réponds : Allez partout en France, cherchez des grands gaillards, des forces de la nature. A chaque fois que l’on a eu des résultats, ce fut quand nous avions des joueurs avec un physique hors du commun. C’est le cas avec Jo.

Un physique, ça se travaille…

Ça tombe bien, c’est que l’on a proposé de faire juste avant l’Open d’Australie. Tout le team Fédé est parti à St Cyprien s’entrainer dehors au soleil dans le vent plutôt que sous une bulle. Je pense que cela a pesé.

Ce succès c’est aussi une bonne nouvelle pour le tennis français !

Le lendemain de la victoire de Jo contre Murray, un grand quotidien britannique titrait : France 29 – Angleterre 0. C’est rigolo, en effet on a battu le record de participations sur un Grand Chelem. On a un Français en finale et une paire en finale du double, c’est pas mal !

Pour Jo, on parle aussi de double culture ?

Si la double culture fait que vous ayez ce tempérament, cette maturité, et cette envie, je dis Vive la double culture !

Patrice, on est proche d’un titre en Grand Chelem, vous y croyez ?

Oui j’y crois, le tennis est un sport magnifique. Jo il y a un an personne en parlait, c’est fou, en même temps les spécialistes savaient qu’ils avaient un gros cœur, une caisse extraordinaire. Je me rappelle quand j’ai lu votre interview, je me suis dit, ce mec a autre chose, on va parler de lui et au plus haut…

Instagram
Twitter