Accueil ATP Pouille : « Gagner un Grand Chelem, c’est mon objec­tif de carrière »

Pouille : « Gagner un Grand Chelem, c’est mon objectif de carrière »

-

Auteur d’une sai­son en demi‐teinte, Lucas Pouille s’est lon­gue­ment confié à Antoine Benneteau dans son pod­cast Echange. Le Nordiste aborde tous les sujets, de ses débuts avec la petite balle jaune à sa sai­son 2019 qui a été stop­pée pré­ma­tu­ré­ment en rai­son d’une bles­sure au coude droit : « C’était dif­fi­cile d’arrêter avant, il a fal­lu un peu de temps pour digé­rer tout ça. J’avais à coeur de bien ter­mi­ner cette année, car c’est tou­jours un moment spé­cial de finir à Paris. Cela fait par­tie de la vie d’un spor­tif, mais je me pré­pare déjà pour l’année pro­chaine. J’ai un pro­blème osseux, il faut soi­gner et soli­di­fier l’os et le car­ti­lage pour que je ne sois plus embê­ter dans le futur. »

Le frère de Julien Benneteau l’invite éga­le­ment à dres­ser le bilan d’une année qui avait débu­té par une demi‐finale à l’Open d’Australie avant de connaître de nom­breuses décep­tions : « C’est dif­fi­cile d’y répondre. Je ne vais pas dire que c’est une bonne ou très bonne sai­son, il y a eu beau­coup de moments où je n’ai pas réus­si à être per­for­mant. Au‐delà du niveau de jeu, cela a été com­pli­qué sur l’aspect men­tal. Elle avait très bien com­men­cé avec une demie à l’Open d’Australie, mon meilleur résul­tat en Grand Chelem, et puis elle a été cou­pée par une énorme grippe où j’ai per­du 56 kilos. Je fai­sais 78 kilos, ce n’est pas évident et il a fal­lu plus de deux mois pour me remettre en forme. J’ai déci­dé de faire Indian Wells et Miami, avec du recul j’aurais dû sau­ter Indian Wells. »

Enfin, le natif de Grande‐Synthe, qui parle éga­le­ment des valeurs de tra­vail qui lui ont été trans­mises par ses parents, aborde la ques­tion de ses ambi­tions. Depuis un an, Lucas Pouille évo­lue sous les ordres d’Amélie Mauresmo qu’il décrit comme « une coach pas­sion­née, une gagnante ». Décevant en 2019, Lucas Pouille s’est mon­tré revan­chard dans cet entre­tien et réaf­firme son objec­tif : « Je ne me satis­fais pas de ce que j’ai et de ce que je suis deve­nu. Gagner un Grand Chelem, c’est mon objec­tif de carrière. »

Article pré­cé­dentRuud débloque son compteur
Article sui­vantMurray papa d’un petit garçon
Instagram
Twitter