AccueilATPRafael Nadal: « C'est toujours surprenant de gagner 6-1, 6-0, 6-2 lors d'un...

Rafael Nadal : « C’est toujours surprenant de gagner 6–1, 6–0, 6–2 lors d’un huitième de finale de Grand Chelem »

-

 Rafael Nadal est actuel­le­ment très discret. L’Espagnol dispute pour­tant l’un de ses meilleurs tour­nois du Grand Chelem de sa carrière et il semble encore bien parti pour décro­cher un nouveau titre à Roland‐Garros.

Rafael Nadal fait le travail. Il n’a toujours pas concédé le moindre set à Roland‐Garros, terras­sant ses adver­saires, les uns après les autres. Deux quali­fiés pour commencer, Thomaz Belluci (7–5 6–3 6–1) et Nicolas Devilder (6–4 6–0 6–1), avant de s’at­ta­quer au Finlandais Jarkko Nieminen, en trois sets égale­ment (6–1 6–3 6–1). Le dernier sur la liste : le talen­tueux Fernando Verdasco, 23ème joueur mondial qui a subit sa plus sévère défaite de l’année (6–1 6–0 6–2), après s’être pour­tant brillam­ment défait de Mikhail Youzhny au tour précédent.

C’est la seconde fois que Nadal ne perd aucun set à l’aube des quarts de finale du tournoi pari­sien. En 2006, l’ac­tuel numéro 2 mondial avait concédé sa première manche en seizième de finale face à Paul‐Henri Mathieu, pour fina­le­ment s’im­poser en quatres sets (5–7 6–4 6–4 6–4). Cette année, l’Espagnol n’a pour l’heure concédé que 22 jeux du coté de Porte d’Auteuil. C’est la première saison où il est aussi expéditif.

Le Majorquin l’a lui même avoué « C’est toujours surpre­nant de gagner 6–1, 6–0, 6–2 lors d’un huitième de finale de Grand Chelem ». Le « patron » de la terre battue file tout droit vers un quatrième sacre consé­cutif à Roland‐Garros. Il affron­tera Nicolas Almagro au prochain tour, avant de retrouver Novak Djokovic en demies, si tout se passe bien.

Instagram
Twitter