AccueilATPRafael Nadal : "J'ai préféré ne pas vivre avec l'idée que Roland-Garros...

Rafael Nadal : « J’ai préféré ne pas vivre avec l’idée que Roland‐Garros devait me rendre hommage, parce que c’était prati­que­ment me forcer à ne plus jouer ici et je n’y étais pas prêt à ce moment‐là »

-

Trois semaines après avoir ruiné les plans de la direc­trice de Roland‐Garros, Amélie Mauresmo, qui avait prévu une céré­monie en son honneur, Rafael Nadal est revenu chez nos confrères de L’Équipe sur cette céré­monie avortée. 

L’Espagnol, qui a changé d’avis au dernier moment, a estimé que son heure n’avait pas encore sonné. 

« Le tournoi m’en a proposé un, Amélie (Mauresmo, la direc­trice de Roland‐Garros) a discuté avec mon équipe. Au début, j’ai dit : « OK, allons‑y ! » Mais à la dernière minute, je n’en ai pas voulu, voilà la vérité. Je comprends que Roland Garros veuille me rendre hommage en raison de ce que j’ai accompli et, vu ce que repré­sente le tournoi pour moi, bien sûr que ce sera super. Déjà, ça m’au­rait fait de la peine d’an­noncer que c’était la dernière fois que je dispu­tais le tournoi, sachant que je n’ai pas eu l’oc­ca­sion de me préparer comme je l’au­rais voulu. Et rien n’empêche d’at­tendre un an. Si l’hom­mage a lieu et que je suis à la retraite, je m’y rendrai comme retraité. Et si je joue encore, je serai présent. Mais comme à l’heure actuelle et avant de commencer ce Roland‐Garros, je n’étais sûr de rien. J’ai préféré ne pas vivre avec l’idée qu’ils devaient me rendre hommage, parce que c’était prati­que­ment me forcer à ne plus jouer ici et je n’y étais pas prêt à ce moment‐là. »