AccueilATPRafael Nadal : « Les attentes dans les vestiaires sont fatigantes »

Rafael Nadal : « Les attentes dans les vestiaires sont fatigantes »

-

Le triple tenant du titre continue de torturer ses adver­saires en trois manches, tout en décla­rant à qui veut bien le croire qu’il n’est pas encore à 100 %. Si besoin était, ses futurs adver­saires sont prévenus. 

Rafael, est‐ce que tu as vécu un match que l’on peut quali­fier de facile ?
Non, il n’y a pas de matchs faciles. Je m’amé­liore, je suis très content car je suis mieux qu’hier, mais cela s’ar­rête là. 

Jusqu’ici ton parcours est presque parfait…
Oui, même si j’étais un peu fatigué aujourd’hui après avoir joué six sets en deux jours. Je suis content d’avoir passé les trois premiers tours sans perdre une manche, mais ce sont surtout les attentes dans les vestiaires qui m’ont paru longues et fati­gantes menta­le­ment. Avec une journée de repos, tout ira mieux et je serai de nouveau à 100 % dimanche pour un gros match. 

Comment fais‐tu pour garder cette concen­tra­tion totale pendant toute la durée du match, même quand le score est large­ment favo­rable comme aujourd’hui ?
Les condi­tions avaient beau­coup changé entre les jours précé­dents le tournoi et le début de la semaine. A cela s’ajoute l’at­tente qui rend nerveux et le corps se crispe forcé­ment. Mentalement, cela demande beau­coup d’ef­forts. J’ai l’im­pres­sion que quand on joue mal et que l’on gagne quand même 6–4, 6–4, on est plus fatigué qu’a­près avoir gagné 7–6, 7–6 en ayant eu de bonnes sensa­tions. Le fait d’être rapi­de­ment devant et de pouvoir contrôler permet de ne pas trop fati­guer, il faut juste rester concentré.

Instagram
Twitter