AccueilATPRinderknech : "Tout joueur qui n'est pas dans le top 10 en...

Rinderknech : « Tout joueur qui n’est pas dans le top 10 en juniors devrait aller à l’université »

-

Parti tenter l’aven­ture aux Etats‐Unis en 2014 à l’âge de 18 ans après avoir obtenu son Bac S en France, Arthur Rinderknech a ensuite intégré la pres­ti­gieuse univer­sité de Texas A & M à College Station durant quatre ans avant de devenir un joueur solide du top 100 mondial (57e mondial cette semaine, ndlr).

Interviewé par le site Tennis Reporters, le natif de Gassin, dans le dépar­te­ment du Var, explique pour­quoi chaque jeune joueur qui n’est pas promis à avenir radieux devrait suivre cette voie. 

« À mon avis, tout joueur qui n’est pas dans le top 10 en juniors devrait aller à l’uni­ver­sité. C’est une opinion très tran­chée. À moins que vous ne soyez [Carlos] Alcaraz ou [Jannik] Sinner ou que vous fassiez partie des meilleurs joueurs juniors, vous devez aller à l’uni­ver­sité aux États‐Unis. Parce que si vous n’êtes pas dans le top 10 chez les juniors, il y a beau­coup d’in­cer­ti­tudes quant à votre avenir dans le circuit profes­sionnel. Même des joueurs qui avaient 10, 13 ou même 8 ans ont disparu du tennis profes­sionnel après cela. Il y en a des centaines. D’autres se perdent en jouant les futurs pendant des années, alors je leur conseille­rais plutôt d’aller aux États‐Unis. Mais chacun a ses propres objec­tifs. S’ils veulent juste faire la fête, ils peuvent aussi faire la fête aux États‐Unis, mais ils oublie­ront le tennis. Mais c’est à eux de décider de leur avenir. Ils doivent prendre le contrôle de leur vie et ne pas dépendre unique­ment de maman ou papa et de l’en­traî­neur. C’est donc un avis tranché, mais bien sûr, il faut avoir de bons conseils de la part de personnes qui savent de quoi elles parlent afin d’ob­tenir de bons conseils pour choisir son université. »