AccueilATPRoddick va sortir du Top 10

Roddick va sortir du Top 10

-

Ça ne va plus pour Andy Roddick. Après un début de saison toni­truant, l’Américain marque sérieu­se­ment le pas depuis quelques semaines. A tel point qu’il va être exclu du top 10 pour la première fois depuis 4 ans.

En début de saison, Andy Roddick faisait véri­ta­ble­ment partie des hommes à battre. Titré à Brisbane, quart‐finaliste à l’Open d’Australie, fina­liste à San Jose, fina­liste à Indian Wells et surtout vain­queur à Miami, l’Américain bouclait le premier trimestre avec un bilan de 25 victoires pour 4 défaites. Presque parfait.

Mais la suite s’est sérieu­se­ment obscurcie pour Andy, 27 ans et bientôt 28, qui comme chaque année n’a pas caché son dégoût de la terre battue. Si d’or­di­naire, le Texan faisait un minimum d’ef­forts pour disputer quelques matches avant Roland Garros, l’ex‐numéro 1 mondial n’a cette année mis aucune chance de son côté pour limiter la casse Porte d’Auteuil. Résultat, une sortie bien terne face à Teimuraz Gabashvili au 3e tour. Mais comme chaque année, la fin de Roland Garros signifie pour Roddick la fin des ennuis. Avec le début de la saison sur gazon, son terrain de jeu favori, l’Américain retrouve géné­ra­le­ment des couleurs. Oui mais, manque de matches et de prépa­ra­tion oblige, l’Américain s’est pris les pieds dans le tapis dès les huitièmes au Queen’s et surtout à Wimbledon où il restait sur une finale historique.

Depuis, le père Andy peine à sortir la tête de l’eau. A Atlanta il y a 15 jours, Roddick bataille pour éliminer Rajeev Ram et Xavier Malisse avant de se faire indi­quer la sortie par Mardy Fish en quarts (6/7[5] 36). Cette semaine, le bilan est encore moins bon puisque l’Américain s’est fait éjecter dès les huitièmes de finale par un Gilles Simon encore loin de son meilleur niveau. 

L’heure n’est pas à l’op­ti­misme pour Roddick qui va, en plus, sortir du Top 10 pour la première fois depuis août 2006. Au vu de ses perfor­mances de début de saison, il était diffi­ci­le­ment imagi­nable que l’Américain connaisse pareils problèmes à la mi‐saison. Il lui reste 2 Masters 1000 dont un aux Etats‐Unis pour réagir avant son Grand Chelem à domi­cile, dans un peu plus de 3 semaines.