Accueil ATP Santana: "Nadal est le meilleur athlète espagnol de tous les temp"

Santana : « Nadal est le meilleur athlète espagnol de tous les temp »

-

Manuel Santana, dernier Espagnol avant Nadal à avoir gagné Wimbledon (en 1966) a exprimé une profonde admiration pour Rafael Nadal, nouveau n°1 mondial, dans un entretien accordé à un quotidien espagnol.

Santana n’a pas hésité à admettre que Rafael Nadal « est le meilleur athlète espagnol de tous les temps », et qu’il mérite le titre de numéro un mondial acquis depuis hier aux dépens de Roger Federer. Santana n’a pas non plus hésité à dire que Nadal est désormais « le personnage espagnol le plus connu dans le monde ».
L’ancien numéro 1 du circuit amateur dans les années 60, et qui a participé aux JO de 1968 à Mexico (Le tennis n’était qu’une exhibition aux Jeux Olympiques, pas une compétition) revient d’ailleurs sur le parcours de l’enfant de Manacor à Pékin : « C’était un magnifique spectacle et un grand succès pour le tennis espagnol. Gagner la médaille d’or aux Jeux Olympiques, et surtout les conditions dans lesquelles il l’a fait, est impressionnant. Personne n’a réussi à l’arrêter. J’avais peur qu’il soit fatigué physiquement ou mentalement, mais quand je l’ai vu battre Hewitt, j’ai su qu’il serait champion olympique ». Manuel Santana estime que l’avènement du Majorquin constitue un énorme plus pour le tennis et le sport ibérique, de par le talent, la personnalité et le caractère du nouveau n°1 mondial : « Nous avons une grande chance pour le tennis espagnol. Nadal s’est avéré être l’égal d’un monsieur qui s’appelle Federer. Mais nous avons beaucoup de pression parce que ce tous les joueurs voudront désormais le faire tomber ».

Un autre Manuel, Orantes, vainqueur de l’US Open en 1975 en battant en finale Jimmy Connors, ne tarit pas d’éloges sur Rafa : « Nadal a fait ses preuves, car il a été pendant deux ans le dauphin du meilleur joueur de l’histoire, Roger Federer, ce qui démontre toute la valeur et le niveau de Nadal ».

Et Nadal peut-il gagner à l’US Open, comme Orantes en 1975 ou Santana en 1965 ?

« Il a beaucoup amélioré son jeu et il sait que même s’il y a des joueurs qui peuvent le mettre en difficulté, et même si la partie est très difficile, il peut lui aussi s’imposer «  analyse Manuel Orantes, qui pense que à court ou moyen terme, Nadal sera en mesure de rivaliser pour le titre à Flushing Meadows.

Le champion espagnol rend également hommage à l’entourage du Majorquin, clé indispensable du succès nadalien : « Rafa est phénoménal, mais dispose également d’un environnement fantastique, avec son oncle (Tony Nadal) comme entraîneur et conseiller. En plus de son haut niveau, il a les pieds sur terre et ne crie jamais qu’il est le meilleur ».

Instagram
Twitter