Accueil ATP Santoro est éternel

Santoro est éternel

-

A 35 ans, le doyen des joueurs français a conservé son titre à Newport en battant en finale l’Indien Prakash Amritraj (6-3, 7-5). Santoro n’a pas fini de nous étonner.

Pour la deuxième année consécutive, Fabrice Santoro s’impose sur le gazon américain de Newport. Après Nicolas Mahut l’an dernier, son adversaire en finale 2008 était l’Indien Amritraj, fils de Vijay Amritraj vainqueur à 3 reprises de ce tournoi entre 1976 et 1984.
Le Français a eu un peu de mal à entrer dans sa finale, concédant d’entrée son service au 305ème joueur mondial, et spécialiste du gazon. Sans doute un peu de nervosité dû à son statut de favori. Mais « Battling Fab » n’a pas tardé à montrer sa supériorité, menant rapidement 4-1 avant de boucler la première manche 6-3.
Le second set a été beaucoup plus disputé, mais Fabrice a fait la loi sur son service, ne concédant que 3 points à son adversaire sur l’ensemble de la manche. A 5-5, il fait enfin le break et conclut la rencontre 7-5 en 1h et 15 minutes. Pour arriver en finale, Santoro a éliminé le Pakistanais Qureshi, l’Espagnol Ivan Navarro, et l’Américain Spadea, avant de devenir depuis hier le troisième joueur de l’histoire à s’imposer deux fois de suite à Newport, rejoignant ainsi Bryan Shelton et Greg Rusedski.

Alors que la question de sa retraite sportive est dans l’air du temps, Fabrice entre encore un peu plus dans l’histoire du Tennis. Il a remporté hier son 451ème match, ce qui fait de lui le quatrième meilleur joueur en activité, derrière Federer, Moya et Hewitt : « Quand vous démarrez une carrière à 16 ans, jamais vous ne pouvez imaginer que vous gagnerez un tournoi 20 ans plus tard. J’ai fait mon 1er Roland Garros en 1989. J’ai la même passion pour ce jeu qu’il y a 5, 10 ou 15 ans. Peut être même plus. »

Instagram
Twitter