AccueilATPSchwartzman : « Les joueurs latino‐américains ont plus souffert »

Schwartzman : « Les joueurs latino‐américains ont plus souffert »

-

Diego Schwartzman a connu une première partie de saison très compli­quée, avant de retrouver des couleurs à Roland‐Garros. L’Argentin a très mal vécu le fait de ne pas pouvoir revenir chez lui à cause de la crise sani­taire. Pour lui, les joueurs sud‐américains sont presque désavantagés. 

« Les joueurs latino‐américains ont un peu plus souf­fert : non seule­ment à cause de la façon dont nos pays vont avec le virus, mais aussi parce que nous pouvons diffi­ci­le­ment rentrer chez nous. Il y a une grande diffé­rence : 70 % ou 80 % du circuit est euro­péen ou améri­cain et ils ont beau­coup de tour­nois près de chez eux depuis plusieurs semaines. Notre maison, notre famille, notre nour­ri­ture, tout nous manque. C’est donc une situa­tion très diffi­cile. Nous avons vécu deux années très diffi­ciles. Personnellement, j’ai commencé à me sentir bien après Roland‐Garros. En ce moment je suis content, surtout dans ces tour­nois aux États‐Unis, où les tour­nois sont presque à 100% bondés et sont très proches de la normale. On voit la lumière au bout du tunnel », a déclaré Schwartzman, vain­queur de Daniel Evans au 1er tour à Cincinnati (6–2, 4–6, 6–3).

Instagram
Twitter