AccueilATPSports Illustrated nous ressort la rengaine de Djokovic le mal aimé

Sports Illustrated nous ressort la rengaine de Djokovic le mal aimé

-

L’incroyable sacre de Novak Djokovic à Roland‐Garros, en battant notam­ment Rafael Nadal et Stefanos Tsitsipas dans des matchs d’an­tho­logie, a relancé de plus belle le débat sur le GOAT. Le rédac­teur en chef de Sport Illustrated, Jon Wertheim, a enfoncé une porte ouverte dans l’émis­sion de radio quoti­dienne aux États‐Unis, The Rich Eisen Show. Comment ne pas ressortir l’his­toire de ce serbe, mal aimé pour avoir privé Rafael Nadal et Roger Federer, promis à une hégé­monie pendant encore dix ans, de nombreux trophées ? Novak Djokovic s’est désor­mais construit une gigan­tesque répu­ta­tion. Il ne peut plus être consi­déré comme le vilain petit canard du Big 3. Continuer de l’isoler dans les analyses est certai­ne­ment un raison­ne­ment dépassé. Nole est le joueur domi­nant de la dernière décennie. Comme le dit aussi Jon Wertheim, le numéro 1 mondial n’est pas loin de décro­cher tous les plus gros records. 

« Qui est ce troi­sième gars, qui détruit cette belle riva­lité que nous avons. Je pense que Djokovic a toujours eu ça contre lui, être consi­déré comme le troi­sième gars du groupe. Il fait certaines choses, qui ne sont pas néces­sai­re­ment si admi­rables, mais il n’est pas comme le mauvais garçon du tennis. Ce qui est un peu dangeu­reux, c’est qu’il ne veut pas seule­ment être aimé, mais aimé de tout le monde. Ce gars va prendre sa retraite avec le plus de Grands Chelems. Il est aussi le meilleur dans les confron­ta­tions contre les deux. Il a le plus de semaines en tant que numéro 1. Si vous prenez les statis­tiques, et il est vrai­ment diffi­cile de ne pas conclure qu’il est le meilleur de tous les temps », a estimé Jon Wertheim. 

Novak Djokovic a l’oc­ca­sion dans un peu moins de trois semaines d’éga­liser Roger Federer et Rafael Nadal avec 20 Grands Chelems au compteur. 

Instagram
Twitter