AccueilATPT'étais où ce dimanche 6 Juillet !

T’étais où ce dimanche 6 Juillet !

-

Le portable qui bip, Patrick Mouratoglou, pour un petit message. Les passionnés de tennis sont en réseau et quand le moment devient histo­rique, ils utilisent tout pour partager cette émotion, reste juste à nous dire où vous étiez vous ce dimanche 6 Juillet, notre blog­geur était lui à Palerme sur le circuit féminin et l’am­biance était au rendez‐vous.

Patrick Mouratoglou : 23H54, Palerme, Italie
Il est 23H30, je finis ma journée, je suis à Palerme avec Anastasia Pavlyuchenkova. Elle jouait à 20H ce soir son deuxième tour de quali­fi­ca­tions. J’ai donc pu regarder le match qui était diffusé sur grand écran géant dans le club tout en manquand un passage quand nous avons du passer à la séance d’échauf­fe­ment, et aussi pour le brie­fing d’avant match et le diner. Quel match excep­tionnel, je voudrais féli­citer les deux prota­go­nistes et les remer­cier car grâce à eux nous avons encore vécu un match d’an­tho­logie. A Palerme, un grand nombre de joueurs, de coachs, la majo­rité des ramas­seurs de balle étaient collés à l’écran, c »était incroyable. Laurent Trupiano (Fondateur de Grand Chelem), 0H25, Domessin, France
J’étais avec mes parents et mes enfants, on a vécu la finale avec une rare inten­sité car ma fille et ma mère étaient pour Fed, mon père et mon fils pour Nadal, et moi, comme il se doit, pour ni l’un ni l’autre. Entre les appels de mon frère, lui aussi, pro‐fed, et ceux d’Appoline en direct de Kigali, cette finale a été un spec­tacle fabu­leux mais qui a failli tourner court quand un orage a stoppé le signal vers la para­bole. Heureusement tout est rentré dans l’odre même si j’avais déjà branché la célèbre radio de Wimbledon. Et dire que certains me répètent que ce sport n’est pas ou plus passion­nant. Seul bémol cepen­dant, ce spec­tacle n’aura été vu que par les abonnés de Canal Plus, et c’est bien dommage, car après un duel aussi intense, on a qu’une envie : jouer au tennis ! 

Instagram
Twitter