AccueilATPThomas Muster : « Je crois que Nadal a atteint ses limites »

Thomas Muster : « Je crois que Nadal a atteint ses limites »

-

Thomas Muster restera à tout jamais dans l’his­toire du tennis comme le seul joueur à avoir remporté un Grand Chelem avant de partir se coucher à 22h. C’était à Roland‐Garros, au prin­temps 1995. Plus d’une décennie plus tard, l’an­cien numéro 1 mondial affirme, sur le site de Novak Djokovic, vivre l’âge d’or du tennis, que Nadal est en fin de progres­sion et que le Serbe sera bientôt à la tête du circuit masculin. Rien que ça. 

Il y a tout juste 13 ans, l’Autrichien Thomas Muster s’im­po­sait Porte d’Auteuil (7–5 6–2 6–4) face à Michael Chang après avoir fait main basse sur la saison de terre battue en rempor­tant peu avant le tournoi de Rome contre l’Espagnol Sergi Bruguera. Aujourd’hui, retraité depuis neuf ans, il nous livre son senti­ment sur les trois joueurs qui dominent actuel­le­ment le tennis masculin, à savoir Roger Federer, Rafael Nadal et Novak Djokovic. 

« Je ferais toujours de Nadal mon favori pour Roland‐Garros, mais je crois qu’il a atteint ses limites. Il n’a pas les mêmes réserves, le même poten­tiel qu’un joueur comme Novak Djokovic. » dixit l’Autrichien. « Djokovic peut améliorer encore beau­coup de choses dans son jeu et il est presque numéro 2 mondial ! Djokovic est très confiant en ce moment, il peut progresser rapi­de­ment et être encore beau­coup plus fort, ça veut dire qu’il peut devenir le numéro 1 mondial. » 

L’Autrichien analyse ensuite la saison de Roger Federer et ne tarit pas d’éloges sur l’ac­tuel n°1 à l’ATP : « J’ai vu que Federer a commencé très tôt sa saison sur terre battue avec le tournoi d’Estoril, et ça, ça montre toute sa déter­mi­na­tion pour le tournoi pari­sien. Il faut le prendre au sérieux. Il a eu des hauts et des bas cette année mais c’est normal .» assure l’an­cien cham­pion. « Les autres gars s’amé­liorent tout le temps, mais regarde les résul­tats de Federer, c’est très dur de trouver des imper­fec­tions dans son jeu. »

L’ancien numéro mondial finit par porter un regard positif sur le tennis actuel et sur le prochain Roland‐Garros. « Avec Federer au sommet et une compé­ti­tion toujours plus acharnée derrière lui, le tennis connait vrai­ment un âge d’or en ce moment. […]L’écart devant s’est vrai­ment réduit, ça peut donner un Roland‐garros très inter­res­sant. Ca fait très long­temps qu’il n’a pas été aussi ouvert. Roland‐Garros demande beau­coup d’in­ten­sité sur deux semaines avec des matchs en 5 sets toujours très disputés. C’est vrai­ment dur, il faut être très résistant. »

Instagram
Twitter