AccueilATPTsitsipas : "Je vois ça comme une opportunité de me développer et...

Tsitsipas : « Je vois ça comme une opportunité de me développer et de grandir autrement »

-

Sur le site Internet de l’ATP, Stefanos Tsitsipas a publié une lettre ouverte où il confie sa vision de la situa­tion et comment il s’occupe. Le Grec, sixième mondial et lauréat du Masters de Londres en 2019, confirme une person­na­lité unique, qui détonne dans le monde de la petite balle jaune. En véri­table philo­sophe grec, le natif d’Athènes en profite pour apprendre et s’ins­truire. Première partie de cette lettre ouverte :

« Cette pandémie a créé un état de confi­ne­ment pour la plupart des pays et nous devons tous y faire face. Le plus impor­tant est que nous restions tous disci­plinés et que nous prenions les bonnes précau­tions pour assurer la sécu­rité de nos familles et des autres. Nous devons rester à la maison.

Pendant cette période, j’ai essayé de m’instruire et d’apprendre. C’est une période de folie, mais je la vois aussi comme une oppor­tu­nité. Je sais que ça peut durer assez long­temps, ce qui me donnera l’occasion de me fami­lia­riser avec de nouvelles choses. Voyager à travers le monde en jouant au tennis, ce n’est pas toujours facile pour trouver le temps de le faire. Mais main­te­nant, je vois ça comme une oppor­tu­nité de me déve­lopper et de grandir autrement.

Je n’ai jamais été à 100% dépen­dant du tennis. Bien sûr, c’est mon travail et je le fais pour gagner ma vie, mais j’ai toujours eu un plan B et un plan C de choses que je veux faire en dehors du tennis et cela a plutôt bien fonc­tionné. Je ne peux pas jouer au tennis actuel­le­ment, mais je peux toujours faire d’autres choses.

« Je n’ai jamais été à 100% dépen­dant du tennis »

Le plus impor­tant, c’est que je veux occuper mon cerveau. Je veux apprendre une nouvelle langue et m’améliorer dans la cuisine. Il existe de nombreuses vidéos sur YouTube pour m’aider à y parvenir. Certaines personnes savent que j’ai une chaîne spéciale Instagram (@stevethehawk), que je fais de mon mieux pour l’actualiser ainsi que mes diffé­rents réseaux sociaux. J’essaie égale­ment d’expérimenter de nouvelles façons d’éditer mes vidéos YouTube pour vous divertir.

C’est une période diffé­rente et diffi­cile pour tout le monde. Il n’y a pas un objectif tennis que je pour­suis actuel­le­ment. Tout est à l’arrêt et j’essaie malgré tout de profiter de chaque jour. Je sais que j’aurai proba­ble­ment l’occasion de conti­nuer à pour­suivre mes rêves de tennis à l’avenir, alors j’essaie simple­ment de tirer le meilleur parti de cette période et de me réveiller chaque jour en me sentant heureux de n’avoir aucune respon­sa­bi­lité. Bien sûr, la compé­ti­tion me manque, c’est certain. Mais on peut toujours voir le bon côté des choses.

Il est évident que voulez parfois être à l’extérieur et que vous souhaitez être en contact avec les gens, mais ce n’est pas le moment pour nous de se déplacer et de rendre visite à d’autres personnes. Je me rends compte à quel point je dépends de la socia­bi­lité. Je n’avais pas vrai­ment compris ça pendant toutes ces années.

Tu es habitué à un rythme où tu peux faire des choses et voir certaines personnes régu­liè­re­ment. En tant que joueur de tennis, nous voya­geons dans le monde entier, mais nous voyons toujours les autres joueurs, les entraî­neurs, etc… On est habi­tués à ce qu’il se passe tout le temps quelque chose et quand on coupe ça, ça fait un peu bizarre. »