Accueil ATP Tsitsipas meur­tri après la dis­pa­ri­tion de son ancien entraîneur

Tsitsipas meurtri après la disparition de son ancien entraîneur

-

Stefanos Tsitsipas a été frap­pé en plein cœur. Le joueur grec et 6e mon­dial, a eu le mal­heur d’ap­prendre, il y a plu­sieurs semaines, le décès de son ancien for­ma­teur, Bernard Frances, avec qui il avait culti­vé une rela­tion forte. Le natif d’Athènes a pré­fé­ré attendre la fin de sai­son pour dévoi­ler publi­que­ment sa peine, via son compte Instagram : « Je vou­drais com­men­cer par dire que je ne pou­vais pas dor­mir la nuit der­nière en pen­sant à vous et aux bons sou­ve­nirs que nous avons for­més ensemble au fil des années de connais­sance. Cela fait plu­sieurs semaines que vous êtes décé­dé et il est très dif­fi­cile de com­prendre. Cela rend la diges­tion plus dif­fi­cile chaque jour. Je me sou­viens tou­jours à quel point tu tenais à moi, je l’ai tou­jours res­sen­ti quand j’é­tais à côté de toi », a écrit un Stefanos très tou­ché par cette perte. 

« Rien n’est plus dou­lou­reux dans ce monde que de perdre quel­qu’un que vous aimez tant. J’ai tou­jours pen­sé que cette vie était si belle. Mais je ne savais pas qu’un jour ce serait aus­si cruel pour moi. J’aimerais pou­voir vous rame­ner à la vie. Mon objec­tif est de me réveiller avec le sou­rire tous les jours et de pen­ser à tous les aspects posi­tifs que vous avez appor­tés dans ma vie. C’est vrai­ment un voyage court mais mémo­rable que nous avons eu l’oc­ca­sion de faire, » a conclu le Grec qui sem­blait très proche de son ancien for­ma­teur à l’ins­tar de Roger Federer et de son coach Peter Carter.

Instagram
Twitter