AccueilATPUne belle journée Française

Une belle journée Française

-

La journée Française a été assez radieuse aujourd’hui avec les quali­fi­ca­tions de Richard Gasquet, Paul‐Henri Mathieu, Gilles Simon et Arnaud Clément. Seule ombre au tableau, l’éli­mi­na­tion d’Emilie Loit, laisse seule Bartoli et Mauresmo pour défendre les chances trico­lores chez les dames.

C’est Arnaud Clément qui a débuté la belle journée Tricolore en domi­nant l’Allemand Benjamin Becker en trois sets : 7–6, 7–6, 6–3. L’Aixois n’avait plus atteint un 3ème tour en Grand Chelem depuis l’US Open 2005 : « Je ne me souviens même plus quand c’était », a‑t‐il confié au micro de Canal Plus dans l’après‐midi, avant d’ajouter : « J’ai bien joué lors de mon premier match, et j’ai été capable de repro­duire du bon jeu à mon deuxième. Si j’ai été capable de bien jouer à deux reprises, je ne vois pas pour­quoi je ne serais pas capable de bien jouer une troi­sième fois ». Et cette troi­sième fois sera contre l’Autrichien Jurgen Melzer.

Parmi les chocs franco‐français de la journée, Paul‐Henri Mathieu est sorti vain­queur du duel qui l’op­po­sait à Jérémy Chardy, en trois sets : 6–3, 7–5, 7–6. Le Strasbourgeois affron­tera au troi­sième tour le Croate Cilic.

L’autre duel de la journée oppo­sait Richard Gasquet à Sébastien Grosjean. Mais le choc n’a pas eu lieu, et c’est le Biterrois qui s’est imposé sur forfait dans le deuxième set : 6–2, 6–2, ab. Le Marseillais semblait souf­frir de la cuisse gauche avant son abandon. « Je n’ai pas eu un match énorme à jouer du fait que Sébastien était diminué. Mais j’avais bien commencé. J’étais en confiance. Je ne faisais pas de fautes. Physiquement, j’ai les meilleures sensa­tions de l’année », a confié Gasquet après la rencontre. Le numéro Français jouera sa quali­fi­ca­tion pour les huitièmes de finale du Grand Chelem londo­nien face à un autre Français, Gilles Simon, tombeur de l’Argentin Agustin Calleri (5–7, 6–2, 6–3, 6–4).

Seule décep­tion de la journée, l’éli­mi­na­tion d’Emilie Loit face à l’Israélienne Shahar Peer au deuxième tour (6–3, 6–4). Il ne reste désor­mais plus que Marion Bartoli et Amélie Mauresmo pour sauver l’hon­neur des Françaises dans le tableau féminin.

Instagram
Twitter