Accueil ATP Wawrinka, de l'ombre à la lumière ?

Wawrinka, de l’ombre à la lumière ?

-

Premier tournoi, première victoire. Stanislas Wawrinka a démarré sa saison sur les chapeaux de roue en remportant le tournoi de Chennai en Inde.

« Je suis plus qu’heureux, c’est une semaine parfaite », a-t-il déclaré en conférence de presse, après avoir battu Xavier Malisse en finale, 7/5 4/6 6/1. « Je me suis amélioré de jour en jour et je finis par un grand match. C’est un début d’année parfait. »

C’est beaucoup mieux que sa fin de saison en berne, avec notamment l’équipe suisse de Coupe Davis, rétrogradée dans le Groupe I. Le Suisse a décidé de se donner pleinement les moyens pour faire partie des tout meilleurs. L’année dernière, il a débuté une nouvelle collaboration avec l’entraîneur suédois Peter Lundgren pour donner à son jeu une impulsion vers l’avant.

Lundgren n’est pas le premier venu, il a déjà entraîné… Roger Federer et Marat Safin, rien que ça. La première étincelle a eu lieu à l’US Open, en sortant Andy Murray, sa meilleure perf’ de l’année. Comme l’avait dit son nouvel entraineur, il devient « bien plus agressif, il sert mieux. Avant il jouait trop loin de sa ligne ».

Dans sa vie privée, le joueur helvétique a pris aussi une grosse décision. Dix mois après la naissance de sa fille, il a décidé de se séparer de son épouse Ilham Vuilloud. Selon son ex-épouse, « C’est Stan qui est parti. » « Il m’a dit textuellement : « depuis que j’ai mon nouvel entraîneur, j’ai changé, j’ai d’autres besoins, d’autres envies. Le tennis est redevenu ma priorité. Il me reste cinq ans, je vais m’y consacrer à fond. »

Il est, aujourd’hui, 19ème joueur mondial et bénéficiera du statut de tête de série à l’Open d’Australie. L’année dernière, il y avait atteint le troisième tour, stoppé par Marin Cilic, futur demi-finaliste.

A suivre si cette victoire à Chennai n’est pas un simple feu de paille ?

Instagram
Twitter