Accueil ATP Wawrinka : « Un titre, c’est un peu une drogue »

Wawrinka : « Un titre, c’est un peu une drogue »

-

Alors qu’il effec­tue sa ren­trée 2020 à Doha, Stan Wawrinka a accor­dé un entre­tien à La Tribune de Genève. Fidèle à lui‐même, le  Suisse s’y confie sans langue de bois. A la ques­tion « Au bout du compte, vous avez un pal­ma­rès excep­tion­nel, une for­tune consi­dé­rable et un corps usé. Après quoi courez‐vous encore ? », sa réponse en dit long de sa per­son­na­li­té et de l’adrénaline que génère une vie de cham­pion : « Un titre. Si pos­sible un grand titre. Pas pour le pal­ma­rès mais pour les émo­tions que ça pro­cure. Un titre, c’est un peu une drogue. D’ailleurs, j’ai eu de vio­lents « back­trips » après mes vic­toires en Grand Chelem, une fois que l’adrénaline est retom­bée et que je me suis retrou­vé seul chez moi. Cela fait un vide ter­rible. Je sais que quand j’arrêterai la com­pé­ti­tion, ce sera dur. Je connaî­trai d’autres émo­tions mais, sans vou­loir vexer per­sonne, les sen­sa­tions que pro­cure le haut niveau n’existent pas ailleurs. Les entraî­ne­ments, toutes ces jour­nées où tu te fais mal en sachant que tu pré­pares peut‐être un grand coup, sont une drogue. Il est dif­fi­cile d’arrêter. »

Instagram
Twitter