AccueilBillie Jean King CupMertens, un périple fatal : "Le vol était à 22h et je...

Mertens, un périple fatal : « Le vol était à 22h et je répon­dais encore aux médias à 20h15. J’ai à peine pris une douche et nous sommes arrivés à l’aé­ro­port. Ils nous ont dit que nous avions quatre minutes pour les sacs »

-

« Mon corps n’a pas pu récu­péré conve­na­ble­ment », confiait Elise Mertens après son abandon lors du 3e set face à Ajla Tomljanovic, scel­lant l’éli­mi­na­tion de la Belgique en phase de groupes de la Billie Jean King Cup. 

C’est tota­le­ment compré­hen­sible quand on sait que, contrai­re­ment à certaines joueuses que l’on comprend a l’instar d’Iga Swiatek, la 29e mondiale a fait l’ef­fort pour son pays de voyager du Texas jusqu’à Glasgow, sans repos, juste après son titre en double au Masters avec Kudermetova. Et elle a même gagné un match avec Flipkens à son arrivée en Ecosse après un long périple qu’elle a raconté. 

« J’ai eu mon vol à 22h et je faisais encore des médias à 20h15. Nous nous sommes préci­pités. J’ai à peine pris une douche. Nous sommes arrivés à l’aéroport vers 20h55. Ils ont dit que nous avions quatre minutes pour les sacs. Un sac sur la balance. Deux minutes. Oh mon Dieu. Ma mère et moi avons couru jusqu’à la porte d’embarquement et nous y sommes parvenus. Puis trois vols, nous sommes allés à Madrid, à Londres, puis à Glasgow. J’aurais été frus­trée si nous avions perdu mais nous avons gagné, donc tout va bien. »

En espé­rant que la WTA tire des leçons pour la saison 2023 en élabo­rant un autre calendrier.