Le blog de la rédac'
Respect Mister Mahut



Nicolas Mahut a vécu trois semaines plutôt spéciales avec des événements qui n'ont finalement jamais tourné en sa faveur. Pourtant, "Nico" ne s'est jamais plaint et a toujours donné le meilleur de lui même sur le court. Résumé.

L'annonce de Pierre Hugues Hebert de jouer avec Andy Murray
Là où d'autres auraient pu se plaindre, Nico a juste expliquer qu'il avait eu une discussion avec son coéquipier et qu'il ne voulait pas en dire plus, que ce n'était pas le moment. Dans le même temps, P2H avait répondu que cette invitation de l'Ecossais ne pouvait pas se refuser.

La wild-card en qualifications de Wimbledon
Alors qu'il avait atteint les quarts de finale au Queen's, l'Angevin aurait pu penser que sa performance plus son histoire avec le tournoi auraient pu lui donner un sésame pour le grand tableau. Au final, il récupère une invitation pour les qualifications de Wimbledon, il se fait sortir au premier tour sans dire un mot se préservant de toute énergie négative avant que le tournoi de double ne commence avec son ami Edouard Roger-Vasselin.

La finale perdu en cinq sets après un combat incroyable
"C'est cruel mais c'est aussi cela une finale du Grand Chelem, et ce qui fait le charme de ce sport, plus tard on se rendra compte de ce que l'on a réalisé mais là c'est plutôt dur." En une phrase, il pose le débat et évite de parler des trois balles au corps qu'il a reçu durant la dernière manche et qui aurait pu le blesser. "Nos adversaire ont su saisir leurs chances, il faut l'accepter." Nicolas Mahut ne change pas, tu perpétues l'idée d'un certain tennis et d'une vraie idée du fair-play.