AccueilChallenger - BrestTouche pas à mon pote, enfin presque...

Touche pas à mon pote, enfin presque…

-

Arthur Rinderknech a vécu les montagnes russes en ce début de semaine. Après avoir été sélec­tionné en équipe de France de Coupe Davis, il a perdu d’en­trée à Brest. Il faut dire que son premier tour n’avait rien d’un cadeau, car il affron­tait son grand ami et parte­naire d’en­traî­ne­ment tout au long de l’année : Manuel Guinard (256e).

Le 65e mondial s’est incliné en deux sets contre celui qu’il consi­dère presque comme un frère : 4–6, 2–6. Les joueurs gèrent plus ou moins bien le fait d’af­fronter des proches en compétition. 

Une décep­tion pour Rinderknech, tête de série numéro 1 de ce Challenger de Brest. Il devrait pouvoir rebondir à Bercy grâce à une poten­tielle wild‐card, avant de préparer la Coupe Davis. 

Instagram
Twitter