Accueil Challenger Antoine Sueur, directeur du Challenger de Lille : "L’ATP souhaitait clairement le...

Antoine Sueur, directeur du Challenger de Lille : « L’ATP souhaitait clairement le maintien de l’événement »

-

Le directeur du challenger de Lille, qui a été annulé officiellement, a répondu à trois questions clés pour comprendre cette décision.

Pourquoi avoir pris cette décision ? Peur d’un calendrier ATP contraignant pour votre plateau sur une nouvelle date en automne ? Conditions sanitaires trop dures ?
Cette décision s’imposait d’elle-même au regard, d’une part, des incertitudes encore trop fortes qui pèsent sur l’évolution de la pandémie COVID-19, et, d’autre part, des mesures sanitaires imposées par l’ATP, certes nécessaires, mais trop contraignantes pour nous. Les bénévoles auraient passé le plus clair de leur temps à désinfecter les différents espaces du tournoi, et nous n’aurions pas pris de plaisir à organiser cette édition. Les spectateurs auraient été déçus, et nous n’aurions pas pu accueillir nos partenaires dans de bonnes conditions pour célébrer dignement les 100 ans du Tennis Club Lillois Lille Métropole, organisateur de l’événement.

L’ATP a-t-elle favorisé votre retrait ou au contraire vous poussait à rester ?
L’ATP souhaitait clairement le maintien de l’évènement, mais comprend parfaitement notre décision. Rendez-vous du 22 au 28 mars 2021 !

Est-ce que l’idée de repousser le tournoi comme l’a fait Orléans loin dans la fin d’année n’aurait pas été une solution ?
Repousser le tournoi en fin d’année ne garantit en rien la tenue de l’événement. Nous ne sommes malheureusement pas à l’abri d’une deuxième vague de la pandémie qui pourrait survenir à l’automne, et je me voyais mal remobiliser le staff aujourd’hui pour annoncer dans quelques mois une nouvelle annulation. Je préfère que tout le monde garde son énergie pour 2021 !

Instagram
Twitter