AccueilChallengerEmmanuel Cruse (psdt de la Villa Primrose) au sujet de l’an­nu­la­tion du…

Emmanuel Cruse (psdt de la Villa Primrose) au sujet de l’annulation du Challenger : « Face à tant d’incertitudes, le tennis, même si nous l’aimons, reste un loisir »

-

L’annulation de l’édi­tion 2021 du tournoi de Bordeaux, réfé­rence dans le circuit Challenger de l’ATP est une très mauvaise nouvelle pour le tennis tricolore. 

D’abord, parce que cette annu­la­tion arrive très tôt alors que le tournoi devait se dérouler en Mai (10 au 16) et d’autre part parce que cela induit forcé­ment que d’autres évène­ments de ce type risquent de prendre la même direction. 

Or, la France est un pays où le nombre de chal­lenger est très important. 

Ces épreuves permettent à nos espoirs de se boni­fier et à nos régions de proposer des évène­ment de grande qualité. 

Dans les colonnes de Sud‐Ouest, Emmanuel Cruse, président de la Villa Primrose, le club de Bordeaux qui porte le tournoi a fait une analyse prag­ma­tique de la situa­tion : « Localement, insiste le président Cruse, nous pouvons aussi comprendre que nos parte­naires écono­miques ont d’autres prio­rités et soucis à résoudre. Il s’agit pour certains de sauver un bilan, des emplois. Au mieux, ceux que j’ai eus au télé­phone auraient pu certi­fier leur parti­ci­pa­tion à la mi‐mars… Trop tard pour éviter d’engager indû­ment des dépenses. Nous défen­dons donc une déci­sion de saine gestion, autant qu’une posi­tion morale. Face à tant d’incertitudes, le tennis, même si nous l’aimons, reste un loisir » 

Instagram
Twitter