Coupe Davis
Les Bleus reprennent l'avantage



Pierre-Hugues Herbert et Nicolas Mahut ont aisément dominé Fabio Fognini et Simone Bolelli en trois petits sets, 6-4, 6-3, 6-1 après 1h54 de jeu. Ils permettent ainsi aux Bleus de mener 2-1 avant les derniers simples de dimanche.

On attendait un double indécis et disputé, il n’en fut rien. Pierre-Hugues Herbert et Nicolas Mahut ont très vite éteint les ardeurs des Italiens et de leur public avec un match maîtrisé et appliqué de bout en bout. Après un début de match équilibré où les deux équipes remportaient tranquillement leur mise en jeu, Mahut et Herbert ont réussi le premier break du match à 5-4 sur un jeu de service complètement raté des Italiens : Fabio Fognini manquait un smash facile et Simone Bolelli commettait deux doubles fautes. Une aubaine qu’ont su saisir les joueurs de Yannick Noah.

Une paire italienne décevante

Derrière, cela fut à sens unique. Sur huit jeux de service, le duo italien en a perdu six et paraissait totalement absente des débats. En 1h54 de jeu, Pierre-Hugues Herbert et Nicolas Mahut pliaient une affaire rondement menée en trois sets 6-4, 6-3, 6-1. L’attitude de Fognini, nonchalante de bout en bout, n’était pas digne de celle d’un leader qui devait conduire son équipe sur un double capital. Il n’aura pas le choix que de réagir dès le premier simple face à Lucas Pouille où la pression sera sur ses épaules. Seront-elles assez larges pour permettre à son pays d’arracher un cinquième match décisif ?



Retrouvez gratuitement et en intégralité le numéro 62, le dernier numéro de notre magazine GrandChelem... Bonne lecture !
Lire et réagir

Pour ceux qui sont pressés, en cochant la case "I'd rather post as a guest", vous pouvez réagir sans avoir à vous enregistrer.

Pour changer votre pseudo (une fois inscrit), il faut se rendre sur la page de votre profil disqus et changer la case 'Name'.

Pour désactiver la notification par email rendez-vous sur la page Email Notifications.
En décochant "Receive emails from Disqus" vous ne recevrez plus aucun email de disqus.