Coupe Davis
Pouille en vrai leader ?



Cette semaine, Yannick Noah a martelé l'idée que Lucas Pouille était le leader de l'équipe de France, en rajoutant même : pour longtemps. Ce dimanche face à Fabio Fognini, qui sera soutenu par tout un peuple, le Nordiste a une belle occasion de confirmer sur le court ce nouveau statut et ainsi envoyer la France en demi-finale.

Avant, il y avait toujours un ou plusieurs nouveaux mousquetaires dans ses pieds. A Gênes, depuis une semaine, ce n'est pas le cas. De là à dire que Lucas Pouille soit plus libéré, il y a un pas que l'on ne franchira pas d'autant que lui n'a visiblement jamais eu de problèmes avec ses grands frères. Il reste qu'avec sa place de 11ème joueur mondial, ses performances du début de saison et surtout son envie de porter haut les couleurs de son pays, Lucas se transforme effectivement en un vrai leader.

Vendredi, durant deux sets et demi, il a même donné cette impression, celle d'un patron. Et puis, au détour de quelques points mal négociés, il est tombé dans ses travers. C'est lui-même d'ailleurs qui a eu la lucidité de l'avouer après sa victoire : "D'un coup j'ai été moins agressif, j'ai reculé, j'ai trop été attentiste, cela aurait pu me coûter cher." Cela lui a déjà coûté deux sets et des sueurs froides à l'entame du cinquième set. "Il faut que je puisse gommer ces passages pour me mettre à l'abri et surtout je sais que face à un joueur comme Fognini cela pourrait être fatal."

Les Bleus sont confiants

Au final, il faut avouer que ce premier match serré ne met pas le natif de Grande-Synthe dans une confiance folle, une situation que ses partenaires trouvent pourtant très positive : "Même s'il a fait cinq sets, Lucas n'a pas trop puisé dans ses réserves et je pense que le fait d'avoir livré une grosse bataille va l'aider face à Fabio." Cette analyse de Pierre-Hugues Herbert n'est pas dénué de fondements. Elle est d'ailleurs plus ou moins reprise par Nicolas Mahut : "Lucas s'est préparé depuis plus de vingt jours sur terre, il est très affuté. Il le sera d'autant plus qu'il a un match de compétition à son actif. C'est important voire déterminant quand tu sors d'une préparation aussi longue. Je suis persuadé qu'il va faire son match face à Fabio."

Le clan tricolore est donc confiant d'autant que Fabio Fognini a montré certaines limites en double. Des limites que Yannick Noah a tenu à balayer : "Fabio a démontré le joueur qu'il était notamment au premier tour, je sais qu'il va répondre présent. Après on a aussi observé des choses qui vont nous aider. On a plus d'informations que vendredi matin,et on va tâcher d'en profiter." Ce duel entre les numéros 1 dans un stade qui a vraiment mal vécu la petite humiliation du double risque de peser très lourd dans la carrière des deux protagonistes.

Pour le protégé d'Emmanuel Planque, ce serait le match référence dans cette épreuve et ceci sans occulter le point décisif de la finale à Lille. Pour le Transalpin, en cas de victoire, il pourrait garder son statut de héros national. En revanche, si la défaite pointe le bout de son nez, cela risque peut-être de mal tourner, enfin rien n'est moins sur : "Avec Fabio, on ne sait jamais ce qu'il va se passer" a expliqué P2H à l'issue du double. Voilà un beau résumé en quelques mots de ce qui nous attend demain sur les coups de 11h30 : des certitudes certes, mais aussi de l'inconnu. En bref, la Coupe Davis et sa magie éternelle.



De votre envoyé spécial à Gênes

Tous les produits de Lucas Pouille sont chez Tennis Warehouse, notre partenaire.
Lire et réagir

Pour ceux qui sont pressés, en cochant la case "I'd rather post as a guest", vous pouvez réagir sans avoir à vous enregistrer.

Pour changer votre pseudo (une fois inscrit), il faut se rendre sur la page de votre profil disqus et changer la case 'Name'.

Pour désactiver la notification par email rendez-vous sur la page Email Notifications.
En décochant "Receive emails from Disqus" vous ne recevrez plus aucun email de disqus.