-->

Coupe Davis
Pouille en patron



Lors d'un match où les deux joueurs ont alterné le bon et le moins bon, c'est Lucas Pouille qui a su dicter sa loi notamment lors d'un 3ème set décisif (2-6, 6-1, 7-6(3), 6-3). La France se qualifie donc pour les demi-finales où elle affrontera chez elle soit l'Allemagne, soit l'Espagne. La rencontre est programmée du 14 au 16 septembre.<


Lucas Pouille avait rendez-vous avec l'histoire ce dimanche. Devenu le leader du team France, aguerri par sa finale lilloise, le Français a démontré qu'il était bien le patron que l'on attendait pour prendre la succession de Jo-Wilfried Tsonga. Car si on peut lui reprocher quelques passages à vide notamment lors d'un début de match assez "catastrophique", le Nordiste n'a jamais lâché prise sauvant par exemple trois balles de set dans la troisième manche alors qu'il était mené 5-4. C'est surement cette opiniâtreté et un physique visiblement supérieur à l'Italien qui lui ont permis de faire souvent la course en tête.

87 fautes directes pour Fabio Fognini

Si bien sur, on pointera les 87 fautes directes de Fabio, il faut aussi souligner le fait que jamais le Tricolore n'a baissé les bras et la tête. Et pourtant il y avait de quoi quand les deux protagonistes concédaient break sur break. D'ailleurs, après une première manche plus que médiocre sur sa remise en jeu (27% pour cent de réussite sur sa 1ère balle), Lucas a enfin trouvé une cadence honorable et surtout la possibilité de pouvoir entrer sur le court. Et il s'est avéré que c'est souvent ce qui fait la différence dans son jeu. Quand Lucas avance, il est puissant et efficace.

Ne pas subir

Quand il subit comme lors de la première manche, il se retient, et trouve rarement la cible. L'autre enseignement de cette rencontre, c'est la qualité de concentration du Français. Alors qu'il mène 4-1 et 30-0 sur le service de Fabio dans le quatrième set et qu'au final l'Italien revient à 4-3 sur un passing de revers incroyable, il ne montre rien, court vers son banc où l'attend un Yannick Noah lui aussi plutôt serein. Même si l'instant est décisif, il reste dans sa routine, et Fabio comme ce fut le cas à plusieurs reprises dégoupille tranquillement le jeu suivant. 5-3, service à suivre, le bras du Nordiste ne tremble pas, la France est en demi-finale au cours d'une semaine que l'on qualifiera d'exemplaire.

De votre envoyé spécial à Gênes

Lire et réagir

Pour ceux qui sont pressés, en cochant la case "I'd rather post as a guest", vous pouvez réagir sans avoir à vous enregistrer.

Pour changer votre pseudo (une fois inscrit), il faut se rendre sur la page de votre profil disqus et changer la case 'Name'.

Pour désactiver la notification par email rendez-vous sur la page Email Notifications.
En décochant "Receive emails from Disqus" vous ne recevrez plus aucun email de disqus.