Coupe Davis
Djokovic souhaiterait un boycott



Copyright : sportvision

Selon l’entraîneur de Kyle Edmund, Fredrik Rosengren, Novak Djokovic aurait envoyé un courrier aux joueurs qu’ils contournent une règle de l’ITF. Une demande qui menace encore plus l’avenir de la Coupe Davis. Explications.

L’avenir de la Coupe Davis semble être de plus en plus compromis. Dans un entretien accordé à Source Podcast, Fredrik Rosengren, le coach suédois de Kyle Edmund, explique que Novak Djokovic aurait envoyé un courrier aux joueurs afin qu’ils boycottent une règle de l’ITF : "Kyle a reçu un mail de Djokovic la semaine dernière. L’ITF possède un règlement qui impose aux joueurs de disputer deux rencontres de Coupe Davis l’année des Jeux Olympiques pour pouvoir y prendre part. Il (Djokovic) veut que les joueurs boycottent cette règle très spécifique. Ensuite, ce sera uniquement une question d’argent."

À l’origine, Novak Djokovic était proche de Gerard Piqué et de son projet de réforme de la Coupe Davis. Depuis, le Serbe s’est positionné en faveur de l’ATP Cup (nouveau nom de la World Team Cup) qui fera son retour en janvier 2020. Le numéro 1 mondial est surtout en faveur d’une seule compétition par équipes pour représenter son pays. En voulant modifier ce règlement, Djokovic veut réduire l’importance de la Coupe Davis. Cette dernière est déjà très critiquée à la suite de la réforme controversée de l'ITF qui dénature totalement la compétition. Quoi qu'il en soit, cette information de Fredrik Rosengren confirme l’influence prise par Novak Djokovic dans les coulisses de la petite balle jaune.



Lire et réagir

Pour ceux qui sont pressés, en cochant la case "I'd rather post as a guest", vous pouvez réagir sans avoir à vous enregistrer.

Pour changer votre pseudo (une fois inscrit), il faut se rendre sur la page de votre profil disqus et changer la case 'Name'.

Pour désactiver la notification par email rendez-vous sur la page Email Notifications.
En décochant "Receive emails from Disqus" vous ne recevrez plus aucun email de disqus.