Coupe Davis
Nadal: "Les joueurs devraient s'occuper de leur jeu"

A deux mois de la finale de la Coupe Davis qui opposera la République Tchèque à l'Espagne, la polémique quant à la ville qui organisera cette compétition ne finit pas de grandir.
C'était aujourd'hui au tour de Rafael Nadal de s'exprimer sur ce sujet. "Je ne dis ni non à Barcelone et oui à Valence, ni non à Valence et oui à Barcelone" déclare Nadal assurant que si chaque joueur de l'équipe de Coupe Davis "donne son opinion, cela ne ressemblera plus à une équipe". Il ajoute également: "Je persiste. Ce que je souhaite c'est d'être bien pour jouer la finale que ce soit à Valence ou à Barcelone."

Le premier à donner son avis fut Fernando Verdasco qui avait assuré ne pas soutenir la candidature de Barcelone. Puis, ce fut au tour de Feliciano Lopez d'avouer qu'il était triste de ne pas voir Madrid recevoir la finale pensant qu'elle le méritait. Juan Carlos Ferrero, quant à lui, reconnut qu'il préférerait Valence, sa terre natale. Nadal répond alors: "Je crois que ce genre de déclarations n'aide en rien l'équipe parce qu'au final, c'est une équipe, et je pense que ce dont nous devrions nous occuper est de jouer au tennis et non pas de donner notre opinion sur le lieu de la finale", souligne-t-il. "Il semble que Feliciano et Verdasco aient un peu fait la guerre pour défendre Madrid. Personne n'a jamais dit non à Madrid et maintenant, ils sont là tous les deux à dire que ça aurait dû être Madrid parce qu'elle le méritait. On dirait que nous autres ne souhaitions pas que ce soit Madrid", enchérit le Majorquin.

Pour le numéro deux mondial, on ne peut pas oublier que "Madrid ne s'est pas présentée et qu'elle a connu à véritable coup dur avec la perte des Jeux Olympiques de 2016 qui nous a tous affectée." Nadal conclut en rappelant que peu importe où se joue la finale, "que ce soit à Barcelone ou à Valence, l'ambiance restera toujours aussi bonne. L'important c'est que les gens suivent la même direction et que tous ensemble nous poussions jusqu'à un même but."