Coupe Davis
Nadal, back in business

Toni Nadal a annoncé que son neveu, Rafael Nadal, comptait participer au futur quart de finale Espagne-Autriche, en Coupe Davis. Cette rencontre doit parfaire la préparation du numéro deux mondial pour la saison sur terre battue.

"Ca s'en va et ça revient..." A l'issue de la victoire de l'Espagne en Coupe Davis, fin 2011, Rafael Nadal avait annoncé qu'il ne disputerait pas la campagne 2012, afin de se concentrer sur les tournois du Grand Chelem et les Jeux Olympiques. Un choix compréhensible au regard des bons et loyaux services rendus à la nation, qui plaçait la RFET (Fédération Espagnole) dans une situation délicate. Dans la foulée, c'est David Ferrer qui informait de son retrait pour 2012. Et, tout en même temps, Albert Costa qui annonçait la fin de son mandat.

Trois mois plus tard, la RFET a nommé Alex Corretja à la tête de la sélection. Celui-ci a fait de Juan-Carlos Ferrero, appelé pour la première fois depuis 2009, et Nicolas Almagro, grand oublié de ces dernières années, ses têtes de pont pour affronter le Kazakhstan au premier tour. Cette Armada ibère, moins clinquante, s'impose 5-0 face à Kukushkin et Golubev. Et Corretja de déclarer : "J'ai appris beaucoup de choses, surtout que nous avons un bon réservoir de joueurs à sélectionner, beaucoup de joueurs qui sont capables et prêts à jouer, très enthousiastes à l'idée de montrer qu'ils sont, eux aussi, de bons joueurs."

Une semaine après ce succès, la nouvelle : afin de se préparer au mieux pour la saison sur terre battue et envisager sereinement la conquête d'un huitième titre à Monte-Carlo, Rafael Nadal postule à nouveau à une place de titulaire contre l'Autriche, en quart de finale, du 6 au 8 avril. L'annonce est faite par Toni Nadal sur IB3 Televisio - avant de plus amples informations de la Fédé locale. Là encore, le choix est cohérent. Mais l'on est surpris que cette décision soit prise en cette période et non pas en amont, au moment de l'élaboration de son calendrier. Période de polémique intense entre l'Espagne et la France, suite à quelque affaire guignolesque devenue nationale. Avec, en ligne de mire, une possible demie Espagne-France explosive... sur laquelle il voudrait se positionner ? On n'y est pas encore.

Nul doute que cette décision provoquera quelques mécontentements dans le clan espagnol. On pense à Almagro, qui s'était déjà plaint, dans les médias, en décembre dernier, de l'indifférence dont il avait souffert ces dernières années. Le 11ème joueur mondial ne comptabilise que sept matches de Coupe Davis dans sa carrière... Pour Corretja, c'est un casse-tête de gestion des égos qui s'annonce - d'autant plus si Nadal le laisse dans l'ignorance quant à son implication dans une possible demie. Néanmoins, on le voit mal se plaindre, lui qui semblait garder le secret espoir de convaincre ses deux anciens leaders, Nadal et Ferrer, de le rejoindre pour cette campagne. Quoi qu'il en soit, pour la compétition, c'est une excellente nouvelle, sans aucun doute.

La raquette de Rafa, ici !
Lire et réagir

Pour ceux qui sont pressés, en cochant la case "I'd rather post as a guest", vous pouvez réagir sans avoir à vous enregistrer.

Pour changer votre pseudo (une fois inscrit), il faut se rendre sur la page de votre profil disqus et changer la case 'Name'.

Pour désactiver la notification par email rendez-vous sur la page Email Notifications.
En décochant "Receive emails from Disqus" vous ne recevrez plus aucun email de disqus.