AccueilCoupe DavisAlléchant !

Alléchant !

-

Espagne‐Etats Unis et Argentine‐Russie sont les deux affiches des 12 finale de la Coupe Davis 2008. Nadal, Roddick, Nalbandian, Davydenko et la terre battue seront à l’honneur !

Il y a un peu de tout dans le mélange qui nous proposé ce week‐end. Un grand habitué des victoires dans l’épreuve (Les Etats‐Unis et leurs 32 victoires et 28 finales), un novice qui rêve de gagner son premier sala­dier d’argent (Argentine) et deux grandes nations du tennis au palmarès minus­cule (Espagne et Russie, avec deux succès et trois finales chacune).

Il faut ajouter que les affi­chées propo­sées sont tout sauf des surprises, les quatre pays figu­rant dans le top 5 du clas­se­ment de la Coupe Davis. 

Et puis il ne faut pas oublier le talent. Les quatre pays sont menés, dirigés, tractés par des loco­mo­tives du Top 8. Rafael Nadal (n°1) pour l’Espagne, Andy Roddick (8) pour les Etats‐Unis, David Nalbandian(7) pour les Argentins et Nikolay Davydenko (6) pour la Russie seront les patrons de leur équipe ce week‐end, et leurs perfor­mances permet­tront ou non à leur nation de se hisser jusqu’à la dernière marche.

Un rapide coup d’oeil sur le parcours des prota­go­nistes du week‐end permet de décor­ti­quer deux types de victoires : Il a ceux qui sont là parce qu’ils ont affronté des adver­saires d’en­ver­gure moyenne, comme les Etats‐Unis, qui ont éliminé l’Autriche et la France (qui n’est pas trans­ce­dante en ce moment), et l’Espagne qui a sorti le Pérou et l’Allemagne. et il y a les autres, ceux qui ont dû batailler ferme­ment, qui ont profité de l’ab­sence d’un adver­saire, ou de la forme d’un des leurs, ou encore de l’avan­tage de la surface pour se hisser jusque‐là. On retrouve donc la Russie, tombeuse diffi­cile de la Serbie et de la République Tchéque (3–2 à chaque fois), et l’Argentine qui a battu la Grande Bretagne et la Suède.

Un dernier mot enfin sur l’hôte du week‐end qui sera ocre ou rouge et qui se nomme la terre battue. Ce sera sans doute elle qui déci­dera de l’avenir des demi‐finalistes de l’édi­tion 2008, tant elle semble vouloir chou­chouter et favo­riser ses chers petits argen­tins et espagnols. 

En tout les cas, ça promet un beau week‐end ! 

Article précédentLa galère d’Ivanovic
Article suivantTokyo : Jankovic éliminée
Instagram
Twitter