AccueilCoupe DavisAprès Nantes, Grenoble est candidate

Après Nantes, Grenoble est candidate

-

Les candi­da­tures ne manquent pas pour orga­niser la demi‐finale face à la Serbie de Novak Djokovic. L’affiche fait rêver face au numéro 2 mondial. Alors après la salle XXL de Nantes, c’est Grenoble qui est offi­ciel­le­ment candi­date pour orga­niser l’évé­ne­ment. Stephan Post, le président de la Ligue Dauphiné‐Savoie et vice‐président délégué et porte‐parole de la Fédération fran­çaise de tennis, l’a confirmé dans les colonnes du Dauphiné Libéré : « Nous sommes offi­ciel­le­ment candidat. Pour accueillir cette demie France – Serbie, il faut une salle avec une jauge de 8 000 spec­ta­teurs minimum. Nous l’avons ici. Nous avons l’antériorité par rapport à d’autres ligues puisque nous n’avons plus reçu l’épreuve depuis 1982 (finale face aux États‐Unis, ndlr). Il faut désor­mais boucler le montage finan­cier. C’est pour­quoi nous allons, dans les tout prochains jours, contacter la Ville de Grenoble, la Métro (la commu­nauté d’agglomération) et la Région pour déposer un dossier au plus vite. » Les récentes décon­ve­nues de la ligue Dauphiné‐Savoie (Chambéry pour le premier tour 2014 et Albertville pour celui de 2016) jouent en faveur de la candi­da­ture de Grenoble.

Article précédentLa qualification belge
Article suivantQuand Darcis met l’ambiance