AccueilCoupe DavisArnaud Clément: "Un public supporteur et chauvin"

Arnaud Clément : « Un public supporteur et chauvin »

-

Arnaud Clément, capi­taine de l’équipe de France de Coupe Davis a annoncé ce matin le nom des joueurs trico­lores qui seront présents pour le quart de finale face à l’Argentine les 5, 6 et 7 avril prochains. A l’oc­ca­sion de cette annonce, il est revenu sur le contexte de ce match qui s’an­nonce explosif :

 » J’ai retenu Jo‐Wilfried Tsonga, Richard Gasquet, Julien Benneteau, Michaël Llodra et Gilles Simon. […] Pour l’instant, il (le cinquième joueur‐remplaçant) s’agit de Gilles Simon. Mais cela peut évoluer. […] Ce n’est jamais évident surtout quand on a autant de joueurs et autant de possi­bi­lités. Mais c’est cette compo­si­tion qui me parais­sait la plus logique. Le seul chan­ge­ment par rapport au premier tour face à Israël est le rempla­ce­ment de Jérémy Chardy par Gilles Simon. Jérémy a été blessé, il y a quelques semaines, et même s’il a beau­coup bossé, il n’a pas encore retrouvé toute sa confiance. […] Ça va être une rencontre très diffi­cile car ce sont des joueurs extrê­me­ment dur à battre chez eux. Ils ont la volonté de gagner cette Coupe Davis. Ils sont passés tout près de la victoire ces dernières années, mais ils n’ont pas réussi à la remporter. On sent vrai­ment qu’ils ont cette volonté d’aller au bout. Leur programme de l’année tourne autour de la Coupe Davis. Soutenus par leur public, ils sortent à chaque fois des matches de bien meilleure qualité que ceux qu’ils pratiquent sur le circuit tout au long de l’année. […] Ils sont chez eux. L’ambiance là‐bas est quelque chose de vrai­ment très spécial. A nous de nous préparer pour jouer dans ces condi­tions un peu parti­cu­lières, avec un public très « suppor­teur » et chauvin. […] Je sais que l’envie sera des deux côtés. Ce ne sera donc pas là‐dessus que les Argentins pour­ront nous battre. Car on sera extrê­me­ment motivés. J’espère qu’il n’y aura pas de pépins physiques de notre côté, que la prépa­ra­tion se passera bien. La clé de la rencontre, ce sera peut‐être notre capa­cité à gérer l’avantage que peuvent avoir les Argentins d’évoluer à domicile. »

FRA – La sélec­tion alignée face à l’Argentine
FRA – La sélec­tion connue ce jour
Tsonga : « La France n’est pas favorite »