AccueilCoupe DavisCe qui vous a déçu

Ce qui vous a déçu

-

Dimanche, suite à la défaite de la France face à la Grande‐Bretagne en Coupe Davis, la rédac’ de WLT avait décidé de donner la parole à ses inter­nautes : Qu’est ce qui vous avait le plus déçu dans ce quart de finale ? Après avoir lu atten­ti­ve­ment les nombreuses réponses qui ont défi­lées sur la page du site, la rédac’ a souhaité vous faire partager les avis qui sont ressortis le plus :

Dans les facteurs possibles qui ont causés cette déroute, le « couac du double » semble pour vous être le prin­cipal problème :

« Mahut est un joueur pas mal surcôté, il est loin d’être aussi bon que Llodra. En fait, c’est main­te­nant qu’on peut se rendre compte de l’ap­port qu’a­vait Lldora dans l’équipe. Comme Monfils, il fait partie de ceux qui savent se trans­cender en coupe Davis, et qui peuvent motiver les autres. » (JM)

« Mauvaise compo du double (Jo et Nico n’ont jamais joué ensemble, Nico pas habitué à jouer avec autant de pres­sions). Aucune équipe type ne prépa­rant ce match depuis des mois. »(Maxence)

Puis viennent les mauvais choix d’Arnaud Clément, que ce soit pour choisir son double, ou même sur ses rela­tions avec les joueurs qu’il encadre :

« J’ai hésité entre « l’ab­sence de Gasquet » et « les choix du capi­taine », tant les 2 me semblent liés.
A partir du moment où Gasquet n’était pas blessé, c’est incom­pre­hen­sible qu’il ait pas été aligné avec Tsonga, alors que les 2 ont souvent joué avec succès le double en CD.
perso je trouve que Clément ne s’af­firme pas assez auprès des joueurs, il est trop « pote » avec eux. » (XMEN4)

Mais les choix d’Arnaud Clément sont corné­liens. Il n’y a pas vrai­ment de leader au sein de cette équipe de France :

« C’est d’au­tant plus diffi­cile avec nos 4 gaillards que la hiérar­chie du clas­se­ment est instable. En 2014, Gasquet est le mieux classé pour le premier tour de CD, puis Tsonga repasse devant et main­te­nant, Simon est numéro un, Tsonga 2 Gasquet 3ème, Monfils 4ème. Après l’USO, ce sera sans doute encore un autre ordre. Or la place de numéro un fait qu’en CD, il y a l’avan­tage de jouer le plus faible adver­saire le vendredi. Cela entraîne forcé­ment des compa­rai­sons, des frus­tra­tions. Monfils se dit que l’équipe peut se passer de lui, Gasquet se dit qu’il est 3ème, Tsonga se dit que s’il fait un match long, un autre jouera…  » (Denga)

Un seul nom revient pour remplacer Arnaud Clément… Yannick Noah ! Il ne fait pour­tant pas l’una­ni­mité au sein du débat :

Je ne sais pas si un retour de Noah suffira. La magie Noah fonc­tion­nait avec des joueurs qu’il connais­sait bien avec qui il était en « connexion ». Si Noah disait à Leconte, Forget ou Boestch de faire un stage commando, faire du yoga, sauter à l’élas­tique ou n’im­porte quoi, ils fonçaient sans se poser de ques­tions. Noah savait comment parler aux uns et aux autres de manières diffé­rentes. Les ressorts étaient diffé­rents entre un Leconte qui avait besoin d’exal­ta­tions et un Forget qui avait besoin de calme. D’ailleurs la mayon­naise n’avait pas trop pris avec Pioline… qui était plus individualiste.
Si Noah demande à Gasquet de faire un régime sans gluten, à Monfils d’ar­rêter d’en faire qu’à sa tête et à Tsonga de ne plus bouffer des Buenos… suivront‐ils ces conseils ?
(Maxence)

Alors oui , l’homme provi­den­tiel, dans ces cas là, c’est souvent la solu­tion. Le gourou. Est ce que Noah peut incarner ce rôle, est ce que lui en a encore envie, est ce que les joueurs le souhaitent ? Vraiment ? 
Pas sûr qu’un chan­ge­ment de leader, de capi­taine, y chan­ge­rait grand chose.
(Amortie Smashee)

Faudrait‐il alors se rési­gner et attendre une nouvelle génération ?

Il y a de bons joueurs, incon­tes­ta­ble­ment, juste derrière les tous meilleurs, mais la mayon­naise ne prend jamais ou presque, en tout cas pas quand il le faudrait, pour renverser les montagnes. Il ne se prennent pas des bran­lées, non, ils opposent de belles résis­tance, mais là où il faut sortir du lot, se sortir les tripes, en vouloir, se battre, eh bien ils ne le font pas
. (Amortie Smashee)

Ce sont donc surtout les choix du capi­taine Arnaud Clément, ainsi que la défaite du double qui selon vous, ont fait basculé la rencontre. Ni la défaite de Gilles Simon, ni le niveau de Jo‐Wilfried Tsonga face à Murray ne vous a choqué. Une preuve s’il en fallait une autre que le double de samedi a eu énor­mé­ment d’im­pact dans ce quart de finale. 

Article précédentFederer s’éclate
Article suivantLe programme de mardi