AccueilCoupe DavisDu rififi chez les Helvètes...

Du rififi chez les Helvètes…

-

La Suisse mène 2–0 face à l’Equateur, en match de barrage de la Coupe Davis. Stanislas Wawrinka et Marco Chiudinelli n’ont pas tremblé. Pourtant, c’est moins leur victoire que l’évic­tion de Henri Laaksonen qui a fait l’actu, aujourd’hui. Explications.

C’est certai­ne­ment un fait rare : un joueur viré de son équipe natio­nale le jour même d’une rencontre de Coupe Davis. D’une rencontre impor­tante, qui plus est, pouvant permettre de se main­tenir dans le Groupe Mondial ! C’est pour­tant ce qui est arrivé au jeune Henri Laaksonen. Sélectionné pour le match de barrage face à l’Equateur, le Suisse a été prié de faire ses valises. En cause : une atti­tude inac­cep­table et « inac­ceptée » par Séverin Lüthi, le Capitaine de l’équipe natio­nale helvète, et Stanislas Wawrinka, leader en l’ab­sence de Roger Federer. L’entraînement d’hier entre le Vaudois et Laaksonen, 21 ans, classé 203ème joueur mondial, aurait été très tendu…

« Malheureusement, par le fait qu’il y ait peu de jeunes qui arrivent derrière nous, certains se croient tout permis et pensent que tout leur est dû », a sévè­re­ment jugé Stan’, en confé­rence de presse, aujourd’hui. « Si Henri n’est pas là aujourd’hui, c’est qu’il y a des choses qu’on ne peut pas admettre. Le capi­taine n’a pas accepté ce qui s’est passé et a pris des déci­sions contre lui. Je n’ai pas aimé son compor­te­ment du tout non plus. Quelqu’un qui a son âge (21 ans), son clas­se­ment, qui est aidé depuis des années par Swiss Tennis, et qui se permet de ne pas se donner à l’entraînement et de râler contre le capi­taine et l’entraîneur, c’est inad­mis­sible. »

Cela n’a pas empêché les Suisses de dérouler face à une faible équipe équa­to­rienne, à Neuchatel. Enfin, « dérouler »… Stanislas Wawrinka a tenu son rang, vain­queur d’Emilio Gomez, 340ème mondial, 6–4 6–3 6–3. Marco Chiudinelli, lui, a dû batailler un peu plus. Il domine en 2h40 Julio Cesar Campozano, 295ème, 3–6 6–1 6–3 7–6 (7). Autant dire que le main­tien des Helvètes dans le Groupe Mondial est quasi­ment acquis. Demain, Wawrinka et Chiudinelli devraient affronter une paire composée de Roberto Quiroz et Gonzalo Escobar, classés au‐delà de la 700ème place. Laaksonen y assis­tera… de son canapé, devant la télé.

La raquette de Roger Federer, ici !

Article précédentDjoko et Stepanek ok…
Article suivantLes Suisses mènent 2–0