Accueil Coupe Davis Faut-il croire en la motivation de Gaël Monfils ?

Faut-il croire en la motivation de Gaël Monfils ?

-

Sébastien Grosjean l’a affirmé lors de sa conférence de presse, la « Monf » serait très motivé par cette Coupe Davis 2020. Si l’on s’oblige à le croire, on craint aussi qu’au dernier moment les choses ne soient pas aussi claires que ce lundi au CNE.

La Coupe Davis et Gaël Monfils, c’est je t’aime moi non plus. S’il faut mettre en avant le « j’aime », c’est obligatoirement sa demi-finale en 2011 face à l’Argentine à Lyon ou encore son match parfait face à Roger Federer en 2014 à Lille. Coté « moi non plus », on se souvient forcément de l’épisode de Zadar face à la Croatie en 2016 qui est resté dans toutes les mémoires et celle notamment d’un certain Yannick Noah qui n’est jamais parvenu à convaincre le tricolore sauf en Guadeloupe pour un match de gala. Il est vrai que la nouvelle formule change la donne. Les matchs sont plus courts, et la disponibilité du joueur est identique à celle finalement d’un gros Masters 1000. C’est peut être cela qui a convaincu Monfils, tout comme l’idée que cette compétition réunisse les meilleurs joueurs de la planète dans un même stade dans un format type coupe du monde de football. Sans croiser les doigts forcément, on se dit aussi que le chemin est encore long avec le tournoi de Vienne, et Bercy. Tout est encore finalement possible comme un gros coup de fatigue ou encore une blessure inattendue. Ce n’est surtout pas ce que l’on espère car Gaël Monfils a rarement déçu en bleu quand il était sur le court. De plus, comme son talent peut lui permettre de battre n’importe qui surtout quand le duel se joue en deux sets, sa venue serait un vrai atout pour le team france, wait an see…

Instagram
Twitter
Facebook
Facebook