Accueil Coupe Davis Federer fait barrage

Federer fait barrage

-

La Suisse démarre bien son barrage de Coupe Davis. Grâce à Federer, évidemment. Le joueur helvète a facilement dominé Thiemo de Bakker en trois sets 6-3 6-4 6-4. Suivront Stanislas Wawrinka et Robin Haase pour le deuxième match de la journée.

« Game, set and match Isner, 4-6 6-3 7-6(4) 6-2. » Ces mots étaient les derniers entendus par Roger Federer dans un simple de Coupe Davis. Début février, celui qui n’était alors que numéro trois mondial subissait une surprenante défaite face à Big John, au premier tour du Groupe Mondial. Suivi d’un nouvel échec, en double, aux côtés de Stanislas Wawrinka, face à la paire Fish/Bryan. Dur. Depuis, l’eau a coulé sous les ponts et le temps a battu si vite des ailes que revoilà Roger, numéro un mondial, vainqueur de Wimbledon. Et de retour dans la plus célèbre compétition par équipe de ce sport.

Federer était programmé en ouverture de la rencontre de barrage Pays-Bas-Suisse. Opposé à Thiemo de Bakker, un temps dangereux, mais aujourd’hui 159ème à l’ATP, il pouvait aborder sereinement un match qu’il avait définitivement décidé de jouer quelques jours avant. C’est aussi sereinement qu’il s’est imposé sans trembler, 6-3 6-4 6-4, en 1h42. Seul petit accroc : la pluie qui sévit actuellement à Amsterdam. Averses ici ou là… Et une interruption en début de rencontre. Avec 13 % seulement de points gagnés sur le service du Maestro, l’ami Thiemo ne pouvait être ce dit accroc. 36 points gagnants, 17 fautes directes pour Federer, c’est solide et, surtout, ça gagne. En face, les 33 erreurs n’aident pas. Ni les cinq breaks concédés.

Voilà Roger Federer qui lance idéalement son pays dans la course au maintien. Et ce n’est pas un luxe, puisque c’est désormais à Stanislas Wawrinka de défier Robin Haase, garçon régulièrement dangereux – et régulièrement inoffensif. Régulier dans l’irrégularité, ça pourrait correspondre à Stan, également. Ce match pourrait être serré. En attendant, Federer a fait le job. Une 31ème victoire en simple pour son pays, une 42ème au total. Il se rapproche peu à peu des 49 succès de Jakob Hlasek. Et a fait un petit pas de Suisse vers une présence dans le Groupe Mondial en 2012. C’est tout bon !

Article précédentDarcis facile
Article suivantSeppi, logiquement
Instagram
Twitter