AccueilCoupe DavisForget : "Un tirage difficile"

Forget : « Un tirage difficile »

-

Le capi­taine de l’équipe de France de Coupe Davis envi­sage une oppo­si­tion très diffi­cile face aux Tchèques au prin­temps prochain. Entretien.

Le tirage au sort : Ecoutez je pense que c’est un tirage qui n’est pas facile, d’une part parce qu’on va jouer à l’ex­té­rieur contre les Tchèques, et que c’est une équipe, en tout cas pour ce qui est des n°1 et 2, avec des joueurs comme Berdych et Stepanek qui sont extrê­me­ment dangereux. 

Berdych et Stepanek :
Ils sont tous les deux capables de battre les tous les meilleurs joueurs du monde, d’ailleurs ils l’ont fait par le passé, que ce soit Federer et Nadal. C’est une équipe qui est très homo­gène, très complète et qui sera dure à battre chez elle. C’est toujours pareil, lors­qu’on a deux joueurs aussi forts qua ça. Sur le papier en tout cas c’est une équipe avec un poten­tiel très élevé. Maintenant il suffit qu’il y en ait un qui se blesse et tout d’un coup l’équipe devient beau­coup moins dange­reuse. C’est vrai que par rapport à ça, la France a quand même un petit avantage. 

Le niveau de la Coupe Davis :
Quand on voit la finale de la Coupe Davis cette année, on se rend compte que les Espagnols ont Nadal qui est n°1, Del Potro et Nalbandian sont des joueurs qui sont en forme en ce moment. On retrouve toujours les équipes qui ont des joueurs en forme sur le moment, et des joueurs bien classés à l’ATP. Il peut se passer beau­coup de choses d’ici là, en espé­rant que cela se passe bien pour nous et peut‐être un peu moins bien pour eux.Quelle surface ? : A moins que leur capi­taine soit à ce moment là dans un état d’ébriété avancé, je ne pense pas qu’il nous fasse jouer sur la terre battue. Non, je pense qu’ils nous feront jouer sur une surface synthé­tique ou une moquette rapide. Ce sont les surfaces sur lesquelles ils sont le mieux, et c’est normal car nous aurions fait pareil si on devait rece­voir une équipe comme cela.

Le tennis tchèque : C’est une nation qui fournit toujours de très bons joueurs, très doués, très complets. Les joueurs donnent toujours le maximum lors­qu’ils jouent pour leur pays et c’est vrai que chez eux, ils seront durs à battre. 

Le tennis fran­çais : Je crois aussi qu’on a en France des joueurs qui sont capables de relever le défi. Je le répète, j’es­père que les joueurs seront tous en forme à ce moment‐là, et surtout qu’on soit épar­gnés par les bles­sures, ce qui n’a pas été forcé­ment le cas l’année dernière. 

Un quart de finale face à l’Argentine ? : Lorsque l’on joue une équipe comme la République Tchèque, on ne raisonne pas en se disant que c’est un premier tour, et que derrière on va peut‐être jouer l’Argentine. Jouer les Tchèques, ça ressemble déjà à une finale, car c’est une équipe qui est poten­tiel­le­ment capable de gagner la Coupe Davis. Nous sommes têtes de série et eux ne le sont pas. Cela aurait pu être l’in­verse. Dans ce genre de matches je préfère ne pas regarder comme ça loin devant et me concen­trer unique­ment sur cette rencontre, qui sera, j’en suis sûr, extrê­me­ment diffi­cile pour nous.

Instagram
Twitter