AccueilCoupe DavisFrance-Argentine : parti !

France‐Argentine : parti !

-

Le tirage au sort du quart de finale de Coupe Davis France‐Argentine a été effectué en milieu d’après-midi. Les premiers simples débu­te­ront demain matin, à partir de 10h30, heure locale – 15h30 heure fran­çaise. Le numéro un trico­lore Jo‐Wilfried Tsonga ouvrira le bal face à Carlos Berlocq. A l’issue de cette rencontre, Gilles Simon – rempla­çant de dernière minute de Richard Gasquet – affron­tera Juan Monaco. Absent en simples, l’ex numéro trois mondial David Nalbandian sera quant à lui aligné aux côtés de Horacio Zeballos, face à la paire Michaël Llodra/Julien Benneteau. La France devra être solide pour s’imposer en Argentine !

En ouver­ture de cette belle affiche de Coupe Davis, Jo‐Wilfried Tsonga tentera de placer les Tricolores sur de bons rails. Opposé à Carlos Berlocq, le Mançeau part favori, mais doit tout de même se méfier de ce match piège. Spécialiste de la terre battue, Berlocq a atteint la demi‐finale du tournoi de Vina del Mar en début d’année, et a les armes pour être un véri­table poison lorsqu’il évolue sur sa surface de prédi­lec­tion. Accrocheur, il pourra en plus compter sur le soutien de son public. Autant dire que la partie est loin d’être jouée d’avance.

Quant au simple numéro deux risque, il risque lui aussi d’être compliqué. Quelques minutes avant le tirage au sort, on a en effet appris le forfait d’un Richard Gasquet toujours souf­frant, qui ne s’était presque pas entraîné cette semaine. Pour pallier à ce retrait, le capi­taine de l’équipe de France Arnaud Clément a choisi d’aligner Gilles Simon. Ce dernier, qui n’a remporté que quatre de ses 10 matches disputés en Coupe Davis par le passé, aura la tâche d’affronter Juan Monaco. Un joueur, certes irré­gu­lier, mais capable de très belles perfor­mances sur terre battue. Lors de leur dernier affron­te­ment, Monaco avait d’ailleurs balayé Simon 6–4 6–0. Méfiance.

Les Français le savent, ces deux premiers simples seront capi­taux. Sur une surface abîmée par les intem­pé­ries, et devant un public chauvin et gonflé à bloc, ils devront faire preuve de contrôle et de force mentale pour être en tête à l’issue de la première journée. Un avan­tage de 2–0 place­rait Michaël Llodra et Julien Benneteau dans les meilleures dispo­si­tions, avant d’af­fronter David Nalbandian et Horacio Zeballos en doubles samedi.

Monte‐Carlo sur France TV
L’équipe de France sous l’autoroute
France‐Argentine, la stat qui tue !

Article précédentTownsend admire Federer
Article suivantCulture Shoes !