AccueilCoupe DavisGasquet, nouveau leader ?

Gasquet, nouveau leader ?

-

Auteur d’un Wimbledon 2015 plus que convain­cant, on se croit à rêver d’un Richard Gasquet leader d’une nouvelle équipe de France. Alors est‐ce une possi­bi­lité ou un doux rêve. On va essayer de répondre à cette question.

La Coupe Davis et Richie cela n’a pas toujours été une vraie histoire d’amour. On se souvient du doulou­reux épisode des sms envoyés au bord du court lors d’un épique Etats‐Unis – France en 2008, ou encore d’un petit manque d’im­pli­ca­tion sous l’ère de Guy Forget. Mais ça c’était avant, car depuis, Richard ne sait pas débiner. Mieux, il est aussi allé au charbon face à Tomas Berdych à Roland Garros en demi‐finale, surement son meilleur match dans cette épreuve, pire, il a aussi accepté d’être la victime de Roger Federer pour un match décisif en Coupe Davis à Lille dans des condi­tions disons le assez spéciales. 

« J’aborde cette rencontre avec de l’am­bi­tion et cette quin­zaine m’a apporté de la confiance, c’est certain » a même expliqué le Biterrois à l’issue de sa demi‐finale perdue ce vendredi au sujet du duel franco‐britannique. Autant dire que les choses évoluent, petit à petit certes, mais elles progressent. Discret, presque timide sur ses objec­tifs, Richie grandit, pas aussi vite que ces compères mais il grandit. 

Mettre en danger les meilleurs.

Pas éton­nant donc qu’il soit aussi devenu plus clair sur son avenir tennis­tique et les ambi­tions qui vont avec : « Etre parmi les 4 c’est bien, surtout quand il y a Federer, Murray, et Djokovic, mais le mieux serait de pouvoir aussi les mettre en danger, les battre ». Cela tombe bien puis­qu’il devrait avoir cette possi­bi­lité ce week‐end face à l’Ecossais Andy. 

Alors sans être leader, au sens propre, ses récentes perfor­mances de Richard Gasquet peuvent quand même lui permettent d’avoir un nouveau statut au sein des Bleus, un statut plus conforme à son talent et à une vraie progres­sion au niveau mental, et le mental en Coupe Davis, c’est souvent la clé…
On aura déjà la réponse lorsque la compo­si­tion de l’équipe sera dévoilée ce jeudi par Arnaud Clément. Après il y a aura la vérité, celle du terrain…