AccueilCoupe DavisKarabatic : "Faire abstraction de l'environnement"

Karabatic : « Faire abstraction de l’environnement »

-

Français né en Serbie, Nikola Karabatic a accordé une inter­view à la FFT, où le meilleur joueur de hand­ball du Monde en 2008 donne ses conseils pour l’équipe de Guy Forget. Habitué des ambiances surchauf­fées des salles des Balkans, il prévient les Bleus de ce qui les attend à Belgrade.

« Le sport est une façon de mettre le pays en avant. Les spor­tifs ont toujours été consi­dérés comme des héros. Et désor­mais, ce sont eux qui permettent aux gens de rêver, de sortir un peu de leur quoti­dien.[…] On m’a raconté que lorsque Novak Djokovic avait gagné l’Open d’Australie en 2008, il avait été accueilli comme un véri­table héros à Belgrade, sur la place prin­ci­pale. Elle était pleine à craquer. D’une manière géné­rale, les gens descendent dans la rue, ils sont là pour soutenir les spor­tifs, les accueillir. A chaque fois, il y a une immense ferveur.[…] Lors de la finale, ce sera comme une ambiance de foot­ball. S’ils ne font pas atten­tion à l’entrée, il risque d’y avoir des feux de Bengale et la totale ! Non je plai­sante. Mais sérieu­se­ment, les Français vont décou­vrir une ambiance de folie, comme ils n’en ont peut‐être jamais connue. Cela va être le même style que nous en Croatie, pendant le dernier mondial. Ce sont des suppor­ters intrai­tables. Et même s’ils appré­cient certains joueurs de l’équipe de France, ils vont les huer et leur mettre une pres­sion de dingue, une pres­sion d’enfer. Le but est de faire perdre l’adversaire.[…] Les Français devront d’une certaine façon faire abstrac­tion de l’environnement, tout en essayant de s’en servir comme motivation. »