AccueilCoupe DavisLa Suisse et Federer dos au mur

La Suisse et Federer dos au mur

-


La Suisse est menée 2–0 face aux USA à l’issue de la première journée. Un vendredi noir pour le pays voisin qui perd les deux simples. Wawrinka s’in­cline contre Mardy Fish en cinq sets, 6–2, 4–6, 4–6, 6–1, 9–7. S’en suit la surprise de la journée avec la défaite Roger Federer en quatre sets, 4–6, 6–3, 7–6(4), 6–2, contre John Isner. Le double sera décisif pour rester dans la course.

« Entamer une nouvelle série de victoires. » Federer avait annoncé la couleur en arri­vant à Fribourg. Roger veut se relancer, retrouver une spirale posi­tive et rede­venir victo­rieux après l’échec de Melbourne. La Coupe Davis est l’un des objec­tifs majeurs du Suisse cette saison. C’est pour­quoi il décide de s’ali­gner dès le premier tour. Sur la route qui mène au sala­dier d’argent : Mardy Fish et John Isner. Des joueurs solides qui convaincu en 2011 mais qui restent large­ment à la portée des Suisses devant leur public. A la portée de Federer surtout. Après les paroles et les pronos­tics, place aux actes. Deux actes qui font mal à la Suisse. 

Les USA virent en tête à l’isue du premier simple. Mardy Fish remporte un match mara­thon contre Wawrinka, en cinq sets, 6–2, 4–6, 4–6, 6–1, 9–7, après 4h30 de jeu. L’Américain, mené deux sets à un, fait plier le Suisse dans la quatrième manche pour égaliser avant que les deux joueurs n’en­gagent un dernier round de folie. Wawrinka, mené, revient au score, sauve des balles de match mais finit par céder au bout du suspense. A Roger désor­mais de ramener les deux équipes à égalité.

Federer, dans la peau du sauveur de la nation, remporte le premier set 6–4 grâce à la seule balle de break convertie par le Suisse sur l’en­semble du match. Car la suite n’est qu’un cauchemar pour le public de Fribourg. Le numéro trois mondial est inca­pable de trouver la solu­tion contre un John Isner impé­rial au service. Et contrai­re­ment à son adver­saire, Roger trop friable en première balle (seule­ment 56% de réus­site) et ne tient pas la cadence imposée par le géant améri­cain. Quand le Bâlois ne passe pas sa première balle, c’est tout le jeu du demi‐finaliste à Melbourne qui déchante. La règle se confirme. Une fois de plus. Isner fait le jeu, s’im­pose dans le tie break du troi­sième set, tour­nant du match, et délivre un total de 85 coups gagnants sur l’en­semble de la partie. Federer est à terre et la Suisse a la tête dans le sac. 

Wawrinka et Federer n’ont pas le temps de cogiter car samedi ils n’au­ront plus le choix : il faudra s’im­poser dans le double face à Bryan et Harrison. Un match déjà décisif pour survivre dans cette compé­ti­tion. La Suisse est dos au mur.

Le T‑shirt We Love Roger est sur kdotennis

Retrouve toutes les raquettes Wilson chez TennisWarehouse.

Article précédentLa Suisse et Federer KO
Article suivantSuper Bartoli