AccueilCoupe DavisLajovic surprend Pouille !

Lajovic surprend Pouille !

-

La demi‐finale de Coupe Davis entre la France et la Serbie, très déséqui­li­brée sur le papier, sera tout sauf une forma­lité pour les protégés de Yannick Noah. Face à un Dusan Lajovic très solide, Lucas Pouille a connu toutes les diffi­cultés du monde pour s’in­cliner fina­le­ment logi­que­ment (6–1, 3–6, 7–6(7), 7–6(5) en 3h04 de jeu). Jo‐Wilfried Tsonga, en pleine période de doute, a désor­mais la lourde tâche de remettre la France à hauteur.

Deux premiers sets décousus

Quel coup de tonnerre ! Alors que Lucas Pouille devait lancer tran­quille­ment les hosti­lités face à un joueur classé près de 60 places derrière lui, le Nordiste a subi les foudres d’un Dusan Lajovic plus régu­lier que jamais. Totalement dépassé lors du premier acte, le 22e joueur mondial a bien réagi dans la manche suivante. Il est parvenu à prendre le large (4–0), puis à conclure malgré le retour de son adver­saire à 4–3 (6–3).

Une fin de match folle

La troi­sième manche, aux multiples rebon­dis­se­ments, constitue incon­tes­ta­ble­ment un tour­nant de la partie. Mené 4–1 double break, Lucas Pouille parvient à refaire son retard et passe devant (5–4). De nouveau dos au mur lorsque le Serbe sert pour la set à 6–5, Lucas Pouille brille et s’offre un tie‐break dans lequel il effectue une nouvelle remon­tada (de 5–2 à 5–5). Le natif de Grande‐Synthe s’offre même une balle pour mener deux sets à un, sauvée sur une balle tombée du côté Tricolore après avoir touché le filet. Même scénario dans la quatrième manche avec un Lucas Pouille à réac­tion, mais encore insuf­fi­sant. Dusan Lajovic s’échappe au tableau d’af­fi­chage jusqu’à servir pour le match à 5–4, en vain malgré une balle de match. Ce dernier se procure encore trois occa­sions de plier le match à 6–5 en sa faveur (0–40), toutes sauvées avec brio par un Lucas Pouille entre­pre­nant. Alors qu’il semblait lancé vers une remontée mémo­rable, le récent huitième de fina­liste à New York a de nouveau craqué au terme du jeu décisif malgré une cinquième balle de match sauvée. 

A Tsonga d’égaliser

Au final, Lucas Pouille a fait face a un adver­saire très solide et régu­lier. Il n’est parvenu à s’ex­primer plei­ne­ment que lors­qu’il était dos au mur, retom­bant dans une passi­vité fina­le­ment fatale dès qu’il avait l’oc­ca­sion de prendre les devants au score. Son service n’a pas été à la hauteur avec seule­ment 50% de premières et 43% de réus­site sur ses deuxièmes. Il laisse donc à Jo‐Wilfried Tsonga une mission très périlleuse étant donné l’état de forme de ce dernier : remettre les comp­teurs à zéro et éviter d’être au bord du préci­pice ce vendredi soir.

De votre envoyé spécial à Lille