AccueilCoupe DavisLe Pakistan surprend... et s'inquiète

Le Pakistan surprend… et s’inquiète

-

C’est un peu LE résultat du jour : Ageel Khan a offert le premier point au Pakistan, dans sa rencontre face à la Nouvelle‐Zélande. Oui, oui. Une bien belle victoire pour ce garçon, assi­milé 1600ème à l’ATP, qui domine le 455ème mondial Artem Sitak, 7–5 3–6 6–2 7–5. Aisam Qureshi, la légende du tennis pakis­ta­nais, va tenter d’en­foncer le clou face à Daniel King‐Turner, 366ème mondial. Pas facile, mais le neuvième joueur mondial en double aura le samedi, avec cette disci­pline, pour s’oc­troyer l’avantage… 

A noter que la rencontre se dispute à Rangoon dans un climat passa­ble­ment délé­tère, marqué par des révoltes anti‐musulmanes. Le secré­taire de la Fédération Pakistanaise de Tennis, Mumtaz Yousuf, a expliqué que les auto­rités locales faisaient tout leur possible pour que les matches se déroulent conve­na­ble­ment. Un comble : rappe­lons que le Pakistan est contraint de disputer les rencontres que le pays est sensé accueillir sur terrain neutre, pour des raisons de sécurité.

Cette rencontre Pakistan‐Nouvelle Zélande se dispute sur gazon – ouf, ça se fait encore ! C’est une rencontre du Groupe II – la troi­sième divi­sion du tennis mondial -, qui permet­trait, au vain­queur, d’af­fronter la Thaïlande ou les Philippines pour accéder au Groupe I. Et oui, ce sont des histoires comme celle‐ci, aussi, la Coupe Davis, pour notre plus grand plaisir !

Article précédentLe programme de vendredi
Article suivantLe programme de vendredi