AccueilCoupe DavisLes choses sérieuses commencent !

Les choses sérieuses commencent !

-

Ce week‐end, place à la Coupe Davis ! Voici en quelques mots ce qu’il faut savoir des rencontres impor­tantes – hors Espagne‐France -, entre playoffs et demi‐finales.

Serbie – Argentine : vers le doublé ? 
L’enjeu est simple pour la Serbie : confirmer sa supré­matie mondiale, grâce notam­ment au n°1 mondial Novak Djokovic, en se quali­fiant pour la finale de la Coupe Davis pour la deuxième fois consé­cu­tive. Pour cela, elle pourra compter sur l’am­biance surchauffée de la Belgrade Arena, qui avait tant dérangé les Français l’année dernière. Mais les Serbes n’au­ront pas la tâche facile face à une équipe argen­tine qui pourra compter sur le retour de Juan Martin Del Potro (17ème) et qui aime­rait renverser les cham­pions en titre. D’autant plus, que malgré toute la moti­va­tion dont fera preuve Novak Djokovic, celui‐ci sera très certai­ne­ment fatigué après la folle quin­zaine de l’US Open. Les deux équipes pour­ront compter sur leurs leaders mais aussi sur les meilleurs joueurs de leur pays : Juan Ignacio Chela (23ème), Juan Monaco (27ème) et David Nalbandian (74ème) pour l’Argentine ; Viktor Troicki (16ème), Janko Tipsarevic (13ème) et Nenad Zimonjic (n°3 mondial en double). 

Australie – Suisse : retour dans le groupe mondial ?
Entre l’Australie et la Suisse, le problème sera tota­le­ment diffé­rent : si la Suisse de Roger Federer veut revenir dans le Groupe Mondial, elle devra battre l’Australie de Lleyton Hewitt (199ème), qui n’a passé que quatre ans en dehors du groupe mondial et pour­rait en sortir si elle perdait. La ques­tion que tout le monde se pose est évidem­ment si et quand Roger Federer jouera. Seulement en simple ? En simple et en double ? La deuxième inter­ro­ga­tion concerne la forme de Stanislas Wawrinka (19ème) qui était blessé à la cuisse. Les autres joueurs sont Stephane Bohli (218ème) et Marco Chiudinelli (246ème) Les Australiens quant à eux n’ont pas tous ces problèmes et l’équipe pourra compter notam­ment sur l’éton­nant Bernard Tomic (59ème) ainsi que sur Marinko Matosevic (155ème) et Chris Guccione (225ème).

Roumanie – République Tchèque : vers une relégation ?
L’objectif est simple pour chacune des deux équipes : battre l’autre pour rester dans le groupe mondial. La Roumanie avait été battue logi­que­ment dès le premier tour par l’Argentine, tandis que les Tchèques s’étaient faits surprendre par le Kazakhstan. Les deux nations auront donc pour mission de conserver leur place dans le groupe mondial, même si l’avan­tage est tout de même à la République Tchèque qui possède un effectif d’ex­pé­rience avec Tomas Berdych (9ème) et Radek Stepanek (25ème). Les deux autres joueurs de cette équipe sont Lukas Rosol (69ème) et Jan Hajek (150ème). Les Roumains pour­ront quant à eux compter sur un très bon joueur de double, Horia Tecau (n°13 mondial en double), Adrian Ungur (129ème), Victor Crivoi (209ème) et le jeune Marius Copil (231ème).

Russie – Brésil : un match couperet
Pour leur première confron­ta­tion en Coupe Davis, l’enjeu sera de taille pour les deux équipes. Le Brésil accède pour la sixième fois consé­cu­tive aux playoffs de la Coupe Davis et aime­rait enfin entrer dans le groupe mondial. La Russie, elle, doit sauver sa place dans ce groupe tant convoité après sa défaite au premier tour face à la Suède. Pour cela, l’équipe brési­lienne va s’ap­puyer sur un double perfor­mant avec deux joueurs expé­ri­mentés Bruno Soares (22ème mondial en double) et Marcelo Melo (35ème en double). Les deux autres Brésiliens seront Thomaz Bellucci (38ème) et Ricardo Mello (120ème). Les Russes disposent quant à eux d’un effectif de qualité avec en tête d’af­fiche Mikhail Youzhny (32ème), suivi de Dmitry Tursunov (41ème), Igor Kunitsyn (61ème) et Igor Andreev (81ème). Si les Russes, vain­queurs en 2002 et 2006, perdaient, cela serait une grosse surprise, d’au­tant plus qu’ils ont choisi de jouer en Indoor sur dur, leur surface favorite.

Article précédentLe programme de jeudi
Article suivantLe programme de jeudi