AccueilCoupe DavisLlodra: "Je suis prêt"

Llodra : « Je suis prêt »

-


Malgré un double peu convain­cant sauf peut‐être en toute fin de match, Llodra n’a pas peur de rentrer sur le court dimanche pour un éven­tuel duel décisif

Qui comme numéro 2 dimanche ?
Je suis prêt. Je m’entraîne depuis de nombreuses années pour être prêt si on fait appel à moi. Maintenant, on va en discuter ce soir. Sereinement. Il y a plusieurs options possibles. Ce sera à Guy de tran­cher. On a tous envie de gagner la Coupe Davis. Peu importe si c’est Llodra, Simon, ou Clément qui rapporte le point de la victoire. Moi, ce que je veux, c’est avoir le Saladier dans mon salon. Ce serait le plus beau trophée de ma carrière.

Le public serbe
On s’attendait peut‐être à pire, même si le public serbe a été dur. Mais au cinquième set, on ne l’entend plus, on entend que les Français. Ça nous trans­cende. En plus, je sais qu’Arnaud adore ça. Il adore faire monter la mayon­naise. De mon côté, aujourd’hui, j’ai essayé d’intérioriser un peu plus, de garder l’énergie que j’avais pour le tennis. C’est la force des grandes équipes : arriver à se sortir les vers du nez pour aller cher­cher le Graal. Aujourd’hui, on est super fiers de nous. On mène 2–1, mais on n’a pas gagné la Coupe Davis. Il reste encore un point à prendre, mais ce sera sans doute le plus dur à gagner.

Gaël peut‐il le faire ?
Ce sera un match dur. Il va jouer Djokovic qui sera remonté à bloc. Je pense que dans leur tête, les Serbes sont un peu touchés. Aujourd’hui, à deux sets à rien en faveur des siens, Djokovic se disait : « Je peux être le héros national. » Maintenant, il faut qu’il sauve son pays. Les Serbes ont aussi la pres­sion. Dans nos plans, l’objectif était de mener 2–1 après le double. Maintenant, le plus dur reste à faire. Mais je connais Gaël. Avec ce qu’il a prouvé, démontré en Coupe Davis cette année, il est capable de créer la surprise demain.Il n’a rien à perdre demain. Forcément, ce sera un match dur, mais on va le soutenir. Et je sais que dans ce genre de contexte, il peut nous faire un grand, grand match. Il l’a prouvé en battant Federer à Bercy, il y a quelques jours. Federer, Djokovic, c’est la même trempe. Sur un match, il est capable de le battre.