AccueilCoupe DavisMahut : "Kosmos a détruit une compétition historique et aujourd'hui ils rament...

Mahut : « Kosmos a détruit une compétition historique et aujourd’hui ils rament pour que ça ressemble à quelque chose »

-

Âgé de 40 depuis quelques semaines, Nicolas Mahut, qui a connu plusieurs campagnes de Coupe Davis avec l’an­cienne formule, n’a pas épargné la nouvelle dans le dernier podcast de Court n°1 sur RMC Sport. Satisfait d’avoir pu regoûter à cette ferveur lors du match de barrage face à l’Équateur ce week‐end à Pau, l’Angevin espère égale­ment qu’une ville fran­çaise sera choisie pour rece­voir les phases finales en septembre prochain. Ce qui est loin d’être assuré. 

« L’attente a été inter­mi­nable parce qu’on a eu 2019 à Madrid qui était pour moi un fiasco mais c’était la première édition. En 2020, on connait les condi­tions, il n’y a pas eu de Coupe Davis et l’an dernier on s’est retrouvé à Innsbruck (en Autriche, ndlr) à huis clos, donc on était loin des ambiances de Coupe Davis et là on a retrouvé le parfum d’une rencontre de Coupe Davis avec des gens qui étaient contents d’être là, qui nous ont soutenus, sur deux jours. Alors ce n’était pas trois jours mais c’est un format qui se rappro­chait un peu plus de ce qu’on a pu connaître et ce qui nous a fait rêver nous, joueurs et spec­ta­teurs. Maintenant, on ne va pas débattre sur cette nouvelle formule, je crois que Kosmos a détruit une compé­ti­tion histo­rique et aujourd’hui ils rament pour que ça ressemble à quelque chose. À titre personnel, je préfère le format qui est proposé cette année de ce qui était les années précé­dentes, en espé­rant que la France pourra accueillir cette phase finale 2022. »