AccueilCoupe DavisMannarino : "Ça se joue à deux, trois centimètres, on ne peut...

Mannarino : « Ça se joue à deux, trois centimètres, on ne peut pas dire qu’il y avait une énorme différence entre les deux joueurs »

-

Adrian Mannarino et Arthur Rinderknech ont réalisé des perfor­mances plutôt convain­cantes respec­ti­ve­ment contre Daniel Evans et Cameron Norrie. Mais les deux Français ont perdu en deux sets. Adrian a exprimé ses regrets dans des propos rapportés par L’Equipe. Pour le Français, son adver­saire a eu beau­coup de réussite.

« Il a pris sa chance peut‐être un peu plus que moi et ça a fait la diffé­rence. Il a un jeu où il fait travailler son adver­saire, il est très malin sur le court, il joue très juste tacti­que­ment. Il aurait fallu que j’élève un petit peu mon niveau de jeu dans les moments impor­tants pour faire la diffé­rence. Au deuxième set, à 3–2, 15–40 sur son service, il sort une demi‐volée un peu mira­cu­leuse sur la ligne et un service exté­rieur sur la ligne sur la deuxième balle de break ! Ça se joue à deux, trois centi­mètres. On ne peut pas dire qu’il y avait une énorme diffé­rence entre les deux joueurs aujourd’hui (samedi). »

Instagram
Twitter